16-09-2022 11:30 - Nouakchott : la police a arrêté un étranger auteur de vols à mains armées

Nouakchott : la police a arrêté un étranger auteur de vols à mains armées

Sahara Médias - La police mauritanienne a arrêté un ressortissant de la ville sénégalaise de Rosso, auteur de vols à mains armées dans différents quartiers de Nouakchott, après une poursuite de quelques heures.

Selon le communiqué publié par la police, le malfaiteur, habitant dans la ville de Rosso Sénégal, est entré dans le pays depuis le point de passage de Rosso le 11 de ce mois.

Au deuxième jour de son entrée en Mauritanie, le suspect avait tiré sur un bureau d’études près du quartier du Ksar, blessant le gardien des lieux.

Après cet incident la police a reçu des informations faisant état de l’attaque menée contre le propriétaire d’une agence bancaire dans une tentative de vol de la part d’un individu qui a été identifié par des témoins comme l’auteur du vol commis la veille au bureau d’études du Ksar.

Au même moment la police avait été informée d’une attaque menée contre une maison dans laquelle une personne présente dans le domicile avait été blessée à l’oreille droite.

La police a alors menée la traque du délinquant dans les rues du quartier et a réussi à l’arrêter et à lui retirer de force son arme.

Cet individu est en garde à vue en attendant de le déférer au parquet général, avec le procès-verbal de l’enquête qui a été ouverte.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2310

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Buwuelm (H) 16/09/2022 15:19 X

    Quelques éclairages manquent aux informations ci-contre :

    1) Il est écrit que l’étranger, auteur des attaques citées est entré sur le territoire mauritanien le 11 courant. Il n’est pas certifié que c’est sa première visite en Mauritanie.

    2) Le malfaiteur aurait utilisé une arme à feu. Comment il se l’est procurée, s’agit-il d’un flingue acquis sur place dans la Capitale, ou dissimulé dans ses bagages depuis Rosso du Sénégal ?

    3) Au cas où le pistolet a voyagé avec lui, les Services de sécurité auront failli à leur mission de contrôle. Ce qui pourrait être une négligence lourde de conséquences.

    Tout compte fait, nous pouvons dire que des individus de l’espèce de ce hors-la-loi, représentent un danger permanent pour des populations insouciantes. Ce sont ces mêmes personnes qui font entrer illégalement des armes et de la drogue dans le pays. Par le passé, plusieurs voyageurs venant du Sud, ont été arrêtés en possession soit d’alcool, soit de drogue. Les éléments de la Police et de la Douane doivent redoubler d’efforts de surveillance et éviter de tomber dans le piège des criminels, qui ont plus d’un tour dans leur sac, pour faire passer sans problème, leur « poison ». Seule une répression franche, peut venir à bout des malfrats qui veulent faire de Nouakchott un hub des dealers. Dans ce domaine, une influence négative nous vient souvent du voisin du Sud, qui est dépassé chez lui, par l’ampleur du phénomène. Pour empêcher l’effet domino, nos frontières doivent subir un contrôle renforcé, pour bloquer tous les produits illicites destinés au peuple, et à sa jeunesse en particulier. Ceci évitera à la Mauritanie d’affronter à l’avenir, un adversaire redoutable et agressif qu’est : le bouleversement des mœurs.