29-09-2022 17:57 - La valse ministérielle en Mauritanie et son impact sur l'agropastoralisme ?

La valse ministérielle en Mauritanie et son impact sur l'agropastoralisme ?

Rimrural -Monsieur Mohamed Ould Abdellahi Ould ETHMANE est le nouveau ministre du développement animal en Mauritanie.

Le quatrième depuis 2022 à la tête de ce département hautement stratégique eu égard à son apport socio-économique aussi bien à l’échelle locale que nationale. Le ministère de l’agriculture non plus n’a pas été épargné par cette instabilité, avec 3 Ministres à sa tête au cours de l’année.

Ces éphémères nominations soulèvent nécessairement des questions sur l’intérêt accordé par l’Etat mauritanien au développement rural, un secteur aussi fragile que crucial pour les populations (environ 80% de la population active) et celles les plus vulnérables en particulier.

Nous sommes intéressés par votre avis (mauritanie@ipar.sn) sur les potentiels impacts de ces différents remaniements ministériels sur l’agropastoralisme en Mauritanie.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Rimrural
Commentaires : 2
Lus : 1228

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Marouane (H) 29/09/2022 21:09 X

    Mohamed Ethmane est un technocrate polyvalent, il peut très bien gérer le portefeuille de l'élevage mais il avait commencé à faire un excellent travail au sein de la fonction publique. Il fallait sincèrement le laisser assainir cette dernière qui en avait vraiment besoin. A la limite, son Ministère de prédilection est le Commerce et l'industrie dans lequel il avait déjà fait ses preuves. Ce Ministre est l'un des meilleurs élément du gouvernement, et il n'a pas été nommé au hasard ni parachuté. C'est lui qui a été l'artisan de la création de la Direction de la normalisation qui est aujourd'hui opérationnelle avec une expertise nationale.

  • mdmdlemine (H) 29/09/2022 18:10 X

    developpement animal est une traduction directe "mot par mot" on dit plutôt de l'élevage Bon arrivée "rimrural" dans la toile A propos de notre avis, cette instabilité et contreperformance dans l'agriculture et l'elevage porte fortement préjudice à la volonté affichée par le président Ghazouani d'engager une croissance capable de mener à moyen à l'autosuffisance alimentaire progressive et totale à long terme C'est d'autant vrai qu'il n a que 5 ans non négociable pour marquer des points dans ce domaine où jusqu'à présent les acquis ne sont que des discours creux face à un défi qu réquiert du concret