30-09-2022 21:25 - La Mauritanie cherche 500 milliards MRU pour financer 280 projets

La Mauritanie cherche 500 milliards MRU pour financer 280 projets

Le second plan d’action de la Stratégie Nationale de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) 2021-2025 a été présentée au gouvernement, ce mercredi 28 septembre.

Selon le ministre des Affaires Économiques et de la Promotion des Secteurs Productifs, Kane Mamoudou Ousmane, le 2ème plan d’action de la SCAPP englobe quelque 280 projets qui exigent un financement extérieur de l’ordre de 500 milliards MRU.

« Pour assurer les conditions de succès de ces projets, il est d’abord nécessaire que les décideurs s’approprient le plan d’action et que le pays garantisse une bonne tenue de ses finances publiques, une maîtrise des prix et de la gestion des projets ainsi qu’un bon dialogue avec les partenaires financiers, le tout accompagné d’une série de réformes visant à améliorer le climat des affaires », a indiqué le ministre des Affaires Économiques et de la Promotion des Secteurs Productifs.

Pour rappel, le premier volet de la SCAPP, qui avait fait l’objet d’une loi d’orientation et couvrait la période 2016 – 2020, a coûté quelque 400 milliards d’ouguiyas MRU.

Par Cridem Actualités

---



Commentaires : 2
Lus : 3081

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • pingpong (H) 04/10/2022 03:55 X

    @maham68 Évidemment on sait que les institutions financières de l'occident n'ont jamais donnés de preuve en Afrique. Mais dans notre cas avec l'arrivée du gaz et du pétrole en 2023, il faut l'accélérer les infrastructures et les projets au lieu d'attendre, sinon on attend les coups seront quadruplés au delà de 2023, le niveau de vie de population et des couts vont en crescendo. Ce ceux qu'à fait Macky Sall avec le TER et autres. Je les donne raisons dans ces cas précis. Vaut mieux bouger que de rester statique. Comme le sont d'ailleurs les Mauritaniens

  • maham68 (H) 01/10/2022 13:36 X

    Tant que ces institutions de Bretton Woods continuent d'inonder l'Afrique avec des concepts pompeux et creux, elle ne connaîtra jamais son essor. Quelle insulte, prospérité partagée pour des pays en manque de tout. On n'a pas besoin d'aller à polytechnique ou centrale pour régler les besoins élémentaires de 4 Millions de Mauritaniens. Ces institutions n'ont jamais sorti un pays du marasme, elles sont juste là pour faciliter le pillage des ressources naturelles de l'Afrique et empêcher l'industrialisation de l'Afrique.