09-11-2022 17:29 - Forum Mondial : une Soirée de gala pour les enfants privés de liberté - [Photoreportage]

Forum Mondial : une Soirée de gala pour les enfants privés de liberté - [Photoreportage]

Le Calame - La capitale mauritanienne abrite, pour deux jours, les 8 et 9 novembre, le forum mondial sur la justice pour les enfants et la privation de liberté.

Après une rencontre des délégués et des échanges sur cette problématique, les participants venus d’une cinquantaine de pays, ont assisté, en marge de ce forum, à une grande soirée de gala dédiée aux enfants en conflit avec la loi. La cérémonie s’est tenue à la maison de la culture, ce mardi. Plusieurs actes ont marqué cette soirée.

D’abord, le mot du représentant de l’UNICEF en Mauritanie, Marc Lucet a tenu a féliciter le gouvernement mauritanien et le ministère de la justice pour les efforts qu’il ne cesse de déployer pour la protection des enfants mauritaniens.

Il a cité dans ce cadre l’adoption de la loi basée sur le genre et le Code de la protection des enfants. La tenue du Forum mondial à Nouakchott prouve que la Mauritanie respecte ses engagements internationaux.

Poursuivant son propos, le représentant de l’UNICEF en Mauritanie, a souligné que l’exposition des œuvres des enfants du Centre d’Accueil et de réinsertion sociale des enfants en conflit avec la loi (CARSEC), témoigne de la volonté des autorités de faire participer les enfants ; ces œuvres nous interpellent sur leurs ressentis, sur leur désirs, sur la justice et l’égalité, déclare-t- il.

Le diplomate a, par la même occasion, félicité, l’Association mauritanienne pour la santé de la mère et de l’enfant (AMSME), organisatrice avec « Défense des enfants international » (DEI), des ONG travaillant sur la thématique des enfants, le ministère de la justice, le Commissariat des Droits de l’homme, le MASEF...pour l’audace et le succès de l’organisation.

Il a enfin réitéré le soutien de l’UNICEF à la Mauritanie pour aider à protéger les enfants et pour le plein épanouissement de tous leurs potentiels. Marc Lucet n’a pas manqué de rappeler que la Mauritanie a été le premier pays à ratifier la Convention dont le 33e anniversaire sera célébré sous peu.

Prenant la parole, ensuite, le secrétaire général du ministère de la justice, Mohamed Ahmed Aida a réitéré les engagements internationaux du gouvernement pour la protection des enfants. Pour lui, la tenue du forum à Nouakchott en est une parfaite illustration ; il aussi adressé des félicitations aux organisateurs, avec à leur tête l’AMSME.

Puis, invitée à prendre la parole, Madame Maalouma Meidah a rappelé son engament pour la cause des enfants en difficulté, ce thème occupe une place importante dans son grand répertoire.

La grande diva mauritanienne a enfin appelé à la création d’une école destinée exclusivement aux enfants victimes de violences et privés de libertés ; l’objectif pour l’ex sénatrice est de préparer leur réinsertion, leur réintégration et donc leur plein épanouissement. Elle a agrémenté de sa belle voix la salle.

Après cet échange d’allocutions, les participants ont visité l’exposition de dessins et de peintures des enfants du CARSEC. Ce fut l’occasion de visionner le film de la lauréate tunisienne du concours de la région MENA.

Sourde et muette qui fait des miracles et qui réussit à l’école avec les enfants n’ayant pas de handicap, elle n’a pas pu effectuer le déplacement de la capitale mauritanienne, ont regretté les organisateurs. Visite exposition des œuvres des enfants : dessins et peintures pour parler de leurs ressentis et partant interpeller les adultes sur leurs préoccupations.

Ce fut ensuite la remise d’attestations aux lauréats du concours de dessins organisé par l’AMSME.

La soirée a été clôturée par une autre diva, Noura Mint Seymali, une jeune artiste qui monte ; elle a revisité son répertoire au grand plaisir du public composé principalement de femmes et de jeunes.

---


Avec Cridem, comme si vous y étiez...








































































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2191

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)