29-11-2022 11:16 - Inauguration à Nouakchott de la clinique Medipole - Avec Cridem, comme si vous y étiez...[Photoreportage]

Inauguration à Nouakchott de la clinique Medipole - Avec Cridem, comme si vous y étiez...[Photoreportage]

Ce dimanche 27 novembre, la clinique Medipole ouvrait ses portes. Étaient présents le ministre de la Santé, Moktar Ould Dahi, celui des Affaires économiques et de la Promotion des secteurs productifs, Kane Ousmane, de la Justice, Mohamed Mahmoud Ould Cheikh Ould Boya.

Renforcer l’offre sanitaire dans le pays en vue d’améliorer la qualité des prestations de santé et le hisser au niveau des attentes des populations, c’est le rôle qu’entend jouer Medipole, a martelé Abdel Latif Sidi Ali, le président du conseil d’administration, lors d’une allocution.

«C’est un projet motivé par la prise en charge de notre population notamment face aux défis croissants que constituent les maladies rénales et cardiovasculaires mais aussi celui de la mortalité materno-infantile», a-t-il expliqué.

Avant d’indiquer : «Il s’agit d’une policlinique moderne répondant aux normes internationales et comportant plusieurs unités dont l’unité de dialyse de dernière génération de 14 postes, une hospitalisation de 18 lits dont 4 lits de réanimation, une maternité moderne, un bloc opératoire de deux salles, un laboratoire complet, une unité de radiologie. Medipole est aussi une réalisation écologique par l’utilisation de l’énergie solaire pour son électricité».

Abdel Latif Sidi Ali ajoutera que Medipole va créer 43 emplois directs et une centaine d’emplois indirects, avant d’adresser ses remerciements au gouvernement mauritanien sans oublier l’Agence de Promotion des Investissements en Mauritanie (APIM) ainsi que les banques et entreprises qui ont soutenu le projet.

Prenant la parole, le ministre Kane Ousmane a souligné que la réalisation de Medipole témoigne de l’évolution du secteur médical mauritanien, se félicitant qu’il soit le fruit d’un investissement «100% mauritanien».

«Medipole constitue une formidable opportunité d’améliorer l’offre de soins en regroupant plusieurs spécialités en un seul site en y intégrant des appareils de pointe de la technologie», a-t-il déclaré.

«Le gouvernement mauritanien encourage la réalisation de tels projets. C’est pour cette raison, le gouvernement a inscrit la santé comme faisant partie des secteurs prioritaires pouvant bénéficier des avantages fiscaux du Code des investissements», a rappelé le ministre des Affaires économiques et de la Promotion des secteurs productifs, avant d’inviter les investisseurs notamment internationaux à développer des projets similaires que le gouvernement accompagnera.

De son côté, le ministre de la Santé, Moktar Ould Dahi, a félicité les promoteurs de Medipole d’avoir opté pour le domaine de la santé pour l’investissement et la fourniture de services de santé au profit des citoyens et des résidents dans notre pays.

Rappelant que 80% des investissements médicaux privés se rapportent à des cliniques exclusivement implantées à Nouakchott, Ould Dahi a promis d’accélérer les procédures d’accréditation au profit des demandeurs de cliniques privées chaque fois que les conditions en la matière, pour exercer pleinement et sans relâche la profession de médecin privé, sont réunies, afin d’encourager les investissements médicaux privés dans les wilayas de l’intérieur.

Le ministère de la Santé encourage et facilite les investissements privés dans le domaine de la santé, et considère le secteur privé comme l’un des piliers du système de santé, au même titre que celui de la santé publique, eu égard à la complémentarité des deux secteurs, a-t-il ajouté.

Pour rappel, les promoteurs de Medipole ont investi 149.200.000 nouvelles ouguiyas pour que le projet puisse voir le jour.

---


Avec Cridem, comme si vous y étiez...




































































































































Commentaires : 3
Lus : 6130

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Mohammed-Ali (H) 05/12/2022 09:15 X

    Un grand reportage uniquement sur des personnes qui voulaient se rendre en photo, il fallait présenter en photos les équipements, les salles d'opérations etc....

  • rimois (H) 29/11/2022 15:23 X

    D'ailleurs où en est la Réréouverture de l'Hopital "CUBAIN" de Nouadhibou ? NB: Qui était de qualité honarable en Afrique

  • rimois (H) 29/11/2022 15:20 X

    a voir les photo on ne peut savoir si c'est une clinique qui est inaugurée ou c'est une rencontre autre. La population s'attend plus à l'inauguration d'infrastructures publiques de qualité et a la portée de nos porte monnaie.