24-01-2023 14:30 - Élections 2023 Mauritanie : les jeunes, un cheval de bataille électorale de Ould Ghazouani qui fait polémique

Élections 2023 Mauritanie : les jeunes, un cheval de bataille électorale de Ould Ghazouani qui fait polémique

Kassataya - La table ronde sur la place des jeunes dans la consolidation de la cohésion sociale et de la citoyenneté à Nouakchott, la création du Haut conseil de la jeunesse et l’octroi de 11 sièges aux jeunes sont autant d’exemples qui s’inscrivent dans la politique de la jeunesse du président Ould Ghazouani.

Pour autant cette volonté politique de changement est dictée par les échéances électorales, un enjeu fondamental pour Ould Ghazouani à une année de la fin son quinquennat.

En organisant le 15 janvier dernier à Nouakchott un forum auquel près 400 jeunes venus du Maroc, du Sénégal et du Mali y ont participé, le président mauritanien porte un grand intérêt à l’intégration nationale et sous régionale et au vivre-ensemble écorné depuis des décennies.

Coïncidence de calendrier avec les élections ou pas c’est la même volonté politique qui anime auparavant Ould Ghazouani de permettre pour la première fois dans l’histoire du pays à 11 jeunes de briguer des sièges aux prochaines législatives.

Cette vision résulte de la création d’un Haut conseil de la jeunesse dont l’ambition secrète est d’être une pépinière des cadres du nouveau parti INSAV.

La somme de tous ces calculs politiques c’est de mettre les jeunes en première ligne pour la bataille électorale dans les circonscriptions. Une stratégie gagnante pour conserver la majorité dans les trois scrutins.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1014

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Ana Hoor Finaf si (H) 24/01/2023 15:25 X

    Mr kane, 11 jeunes de nationalité blanche, 11 jeunes monocolores inodores et inconscients, filtrés entre fils de chef de tribu et de généraux, sur 11 têtes vides formés à l’école de zizanerie et du racisme intégral, 11 jeunes qui devront être des élus sans élections, mais de qui se moque t’on depuis, qui est désigné pour faire partie de ce jeu de mauvaise démocratie, ils appartiennent a qui et pourquoi il faut les élire aux postes politiques, ils parleront a quelle population, même si les populations sont plus expérimentés que ces 11 jaunes en maïs du Maghreb.