08-02-2023 10:35 - Le ministre de la santé supervise le lancement des activités du programme de santé communautaire

Le ministre de la santé supervise le lancement des activités du programme de santé communautaire

AMI - Le ministre de la santé, M. Mokhtar Ould Dahi, a supervisé, mardi à Nouakchott, le lancement des activités du programme de la santé communautaire, mis en place récemment pour combler le vide dans le domaine de l’encadrement administratif visant à rapprocher le service de santé des citoyens.

Ce lancement est l’occasion de faire une évaluation du travail réalisé dans le domaine de la santé communautaire au cours des dernières années et de formuler un nouveau plan d’action pour en relever les performances.

Le lancement du « Programme National de la Santé Communautaire Mobile », vise à combler le déficit administratif en matière d’encadrement, afin de rapprocher le service de santé des citoyens, dont près de 30 % se trouvent encore à une distance comprise entre 5 et 10 km de la structure sanitaire la plus proche, a affirmé à cette occasion M. Ould Dahi.

La carte sanitaire de notre pays montre que les services de santé dans les villages et les zones rurales sont encore de mauvaise qualité, en raison de la vaste superficie, de la sédentarisation anarchique et de l’éparpillement des villages dont des centaines n’ont pas du tout de points de santé et ceux qui en disposent manquent d’équipements et de ressources.

Le personnel paramédical qui y opère ne bénéficie pas d’incitation et donc manque d’assiduité, d’où l’impact négatif de cette situation sur la santé des villageois et plus particulièrement sur le taux de mortalité maternelle néonatale, a ajouté le ministre.

Afin de corriger cette situation, le Programme national de la santé communautaire mobile sera chargé de préparer dans les meilleurs délais, une stratégie nationale quinquennale avec des objectifs précis, dont certains devront être concrétisés en 18 mois à l’horizon de janvier 2024.

Il s’agit d’une contribution faite dans le cadre d’autres efforts conjugués pour honorer les engagements de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, en matière de réduction de la mortalité maternelle et néonatale.

Le département travaille d’arrache-pied afin d’assurer les conditions appropriées au démarrage du programme, en plus de la mobilisation des fonds nécessaires auprès du gouvernement et des partenaires en vue d’atteindre ses objectifs.

Le ministre a appelé, par ailleurs, les responsables dudit programme à davantage de coordination avec les unités administratives centrales spécialisées, « la Direction générale de la santé publique et la Direction de la planification et de la coopération » ainsi que les autres programmes du ministère afin de rationaliser les interventions, d’éviter les chevauchements et la répétition des mêmes actions dans les mêmes zones.

Il s’agit d’assurer une coordination optimale et de conjuguer les efforts avec d’autres programmes opérant dans le secteur de la santé, “Enaya”, “Bechara” et “Kouchoua, qui sont tous des programmes ayant, des objectifs qui se recoupent avec ceux de la santé de base.

M. Ould Dah a appelé enfin les participants à une discussion franche et réaliste sur les conditions les plus appropriées pour lancer le programme dans les meilleurs délais, eu égard à sa corrélation avec les préoccupations des citoyens, mettant en exergue l’importance de la formulation de plans d’action, d’échéanciers urgents, d’objectifs précis et d’interventions ciblées, tout en évitant le gaspillage et l’éparpillement des efforts.

Un exposé détaillé sur la santé communautaire a été présenté pour la circonstance par le directeur du projet national de santé communautaire M. Sid’ Ahmed Béchir, dans lequel, il a évoqué les objectifs du programme et l’état des lieux de la santé communautaire au cours dernières années.

Le directeur général de la santé publique et les représentants de l’Organisation mondiale de la santé, de l’UNICEF et du FNUAP en Mauritanie ont assisté à cette cérémonie.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 6816

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)