13-04-2023 15:10 - Faits divers… Faits divers…

Faits divers… Faits divers…

Le Calame - Une nuit de terreur

Que la nuit semble paisible au quartier SOCOGIM d’Aïn Talh, à l'extrême Nord-est de Nouakchott ! Mais voici que vers quatre heures du matin, on frappe à la porte d'une maison où vit un couple nouvellement installé dans le coin.

Réveillée en premier, l’épouse pense tout d’abord qu'il s’agit d’un de ces jeunes qui viennent parfois réveiller les jeuneurs pour le souhour. Et d’interroger sans ouvrir l’entrée : « Qui est là ? – Ouvre vite ou nous allons tout forcer et vous tuer ! », répond une voix masculine.

Très effrayée, elle court réveiller son mari qui vient à son tour interroger les indésirables. « Nous somme des bandits qui veulent vous braquer. Nous savons que vous êtes seuls.

Si vous n'ouvrez pas vite la porte, nous allons l'enfoncer et vous tuer ! », insistent-ils. « Allez-vous en ou j'appelle la police ! – Ils ne vous répondront pas », rétorquent les malfrats en riant grassement, « et même s’ils le faisaient, ils ne vous seront d'aucun secours car nous allons vous tuer et piller tous vos biens avant qu'ils n’aient le temps d'intervenir ! » Maintenant eux aussi réveillés, les enfants commencent à pleurer et crier.

Leur papa appelle tout d'abord le numéro vert de la gendarmerie qui couvre la zone. Après plusieurs sonneries, une voix endormie lui répond que cela ne les concerne pas. Il compose alors celui de la police.

Après encore dix minutes de sonnerie sans réponse, quelqu’un promet d'envoyer du secours. Mais les malfaiteurs s’acharnent toujours à forcer la porte. Combien de temps tiendra-t-elle ? « Ha, le voisin ! », se souvient enfin le père de famille, « Il a un fusil ! » Et de composer fébrilement son numéro.

Grâce à Dieu, celui-là ne dort pas et monte dare-dare à sa terrasse pour tirer plusieurs coups de feu en l’air. Les bandits remontent dans leur véhicule et s'enfuient.

Mais voilà celui-ci enlisé dans le sable, moins de soixante mètres plus loin ! Les lascars en descendent aussitôt – quatre colosses de teint foncé parlant bien le hassaniya – pour passer plus d’une une heure á essayer de dégager leur voiture, en zyeutant de tous côtés dans la crainte de voir arriver la police.

Debout sur le toit, les deux pères de famille les observent à distance, jusqu’à ce que la voiture enfin dégagée disparaisse au loin. Après l'appel du muezzin, un 4x4 de la police apparaît enfin et les deux voisins s’en approchent pour leur parler. « Vous avez beaucoup tardé, les bandits sont repartis.

– De quels bandits parlez-vous ? – De la bande qui nous attaqués et dont on vous a informé depuis plus d’une heure au téléphone ! – Non, non, personne ne nous a contactés, nous sommes seulement en patrouille dans la zone. Nous avons entendu des tirs et cherchons juste à savoir de quoi s'agit-il. Nous allons donc saisir l'arme pour vérifier si elle a un permis ou non.

L'autre histoire ne nous concerne pas. » Un final incroyable : la police-secours n'est pas du tout intervenue et la patrouille est repartie, sans se soucier de la dangereuse bande prête à commettre d'horribles crimes contre de paisibles familles !

-------------------------------

Une nouvelle bande de motards épinglée

Au cours des semaines passées, plusieurs personnes – surtout des femmes – qui marchaient dans la rue ont été délestées de leur sac à main par des malfaiteurs à moto. Vol à l’arraché : la moto frôle à toute vitesse la proie, le passager à l’arrière, tout aussi cagoulé que son conducteur, saisit le sac en une fraction de seconde et plein gaz sans se soucier des suites ! Plusieurs femmes ont été blessées lors de ces braquages, certaines parfois traînées sur plusieurs mètres avant qu’elles ne lâchent leur bien.

Des vendeurs de cartes de recharge ont été eux aussi ciblés par ces voyous, avec les mêmes graves conséquences. Une telle bande de motards avait semé la terreur à Mellah et El Velloudja l'année dernière. Fermement décidés à éclaircir cette situation, les agents du commissariat de police El Mina 2 ont mis la main, voici trois jours, sur une bande de douze récidivistes dont trois étrangers. Au cours de leur audition, ils ont reconnu avoir braqué des dizaines de personnes. Plusieurs sacs à main de femme ont été saisis dans leur repaire.

Mosy



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3606

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Belphegor (H) 14/04/2023 18:12 X

    @pyranha Il faut commencer à ****** systématiquement tous ceux pris en flagrant délit, ça fera réfléchir les plus téméraires d'entre eux beaucoup trop confortés par le laxisme des forces de sécurité et la justice depuis des décennies, ça fera même des économies au contribuable car ce sont bien avec nos impôts qu'ils sont nourris, logés et blanchis en attendant une relise de peine ou une grâce présidentielle insensée pour récidiver encore à volonté.

  • pyranha (H) 14/04/2023 01:05 X

    Merci Belphégor de votre patriotisme et de votre civisme,en effet la désinvolture avec laquelle les forces des sécurité réagissent face à des événements les concernant est révoltant. Cela prouve simplement que chaque citoyen doit prendre en charge sa propre sécurité. Sapeurs pompier , gendarmerie , Police rien à tirer comme intervention d'urgence chacun pour soit.

  • Belphegor (H) 13/04/2023 18:17 X

    Entre le laxisme de la justice et ses peines de prison ridicules, l'indifférence de la police et les décrets présidentiels insensés qui gracient des dizaines de dangereux criminels multirecidivistes à la veille de chaque fête (nationale ou religieuse) les populations ne sachant plus à quel saint se vouer commenceront à se faire justice soi-même et personne au sein de l'état ne devrait leur faire de reproches à ce sujet. Il est temps que ces bandes criminelles se mettent à réaliser enfin qu'elles opèrent désormais au péril de leurs vies et qu'il n'y aura plus de condamnations ridicules à la clé avant de se retrouver libres sans même les avoir purgées en totalité. JE SUIS RÉVOLTÉ