20-04-2023 08:29 - Mauritanie : les hécatombes des accidents de la route appellent plus au changement de comportement des automobilistes

Mauritanie : les hécatombes des accidents de la route appellent plus au changement de comportement des automobilistes

Kassataya - Chaque jour la route tue des citoyens. Le nombre de morts ne cesse d’augmenter d’année en année et atteint des proportions inquiétantes au point que les Mauritaniens ont l’impression que c’est une fatalité alors que c’est une affaire de comportement des automobilistes mais aussi de l’état des routes.

En effet la Mauritanie est un grand pays désertique à plus de 80 pour cent. Les infrastructures routières sont encore loin de couvrir tout le pays et en mauvais état après 62 ans d’indépendance. Et pourtant c’est un pays très riche.

La majorité des accidents se passent dans les grands axes routiers et l’agglomération de la capitale. Les campagnes de sensibilisation des usagers ne suffisent plus face des comportements réfractaires.

Ce sont les ministères de l’équipement et des transports, la santé et l’Intérieur notamment qui sont pointés du doigt. Mais depuis 2019 des efforts sont déployés par le gouvernement pour s’attaquer à la racine du mal.

Une partie des blessés qui succombent à leurs blessures est due au manque de soins primaires, les premiers secours indispensables pour la survie. Désormais des véhicules d’ambulance sont placés dans de nombreux axes interurbains pour les accidentés.

Mais les campagnes de sensibilisations des automobilistes pour limiter les excès de vitesse et respecter le code de la route ne suffisent pas dans un pays où la mentalité fataliste prime sur la prévention.

C’est également le comportement de ceux qui sont chargés d’appliquer les lois, les forces de police et de la gendarmerie, les agents de l’équipement et des transports qui ferment les yeux sur la corruption au niveau des permis de conduire et du contrôle technique des véhicules. La sécurité routière est l’affaire de tous les Mauritaniens.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1486

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)