28-05-2023 17:52 - Boghé : El Hiwar, problème du parti INSAF et solution envisageable à la fois

Boghé : El Hiwar, problème du parti INSAF et solution envisageable à la fois

Terroir Journal - Les élections municipales et législatives du 13 Mai 2023, le parti INSAF (ex-UPR) est arrivé en tête face à 08 formations politiques en lice.

INSAF qui a présenté le ticket Lam Mokhtar et Atik O Mohamed (titulaires) supplées par M. DIA Moussa, directeur technique à ATTM et Fatmettou M MBarek FALL dite Mané (sœur de Khadjettou, l’ancienne ministre) a récolté 8712 voix contre 3560 voix pour le PUD, incarné par Ba Kalidou et Salek O Mahfouth Ould Tiki, un boisselier résident à Avjeîjir. La formation Hiwar arrivée en troisième position a obtenu plus de 2000 mille voix.

Des voix essentiellement composées de militants d’INSAF qui sont entrés en rébellion contre le choix du parti INSAF et qui ont atterri opportunément dans l’escarcelle d’El Hiwar.

Du coup, le parti Hiwar est devenu très courtisée par les deux formations politiques. INSAF a déployé les gros moyens pour s’adjuger le soutien d’El Hiwar. Ainsi tous les hauts cadres proches de la communauté tribale des Zmarig, parrainés par Khadjettou Mint MBarek FALL qui est accusée par de nombreux cadres de la mouvance Haratine, membres du parti INSAF d’avoir choisi un candidat, minoritaire, au sein du parti.

Les candidats d’INSAF ont été mis en minorité dans plusieurs bureaux de vote, des bureaux largement dominés par la communauté Zmarig. Le 24 Mai 2013, le ministre Mohamed Ould Souydatt, 1er voleur des principes et directives du parti EL INSAF à Aleg avec le soutien de la liste rivale El Hiwar conduite par Youssouf O Cheikh El Ghadi qui a battu celle d’El INSAF.

C’est cet homme qui a foulé au pied les instructions données par son premier ministre, il y’a seulement trois semaines et qui revient comme Sam le sapeur pompier. Youssouf O Cheikh El Ghadi, issu de la grande famille maraboutique avait été pourtant proposé par le maire sortant d’Aleg Ould Ahmed Challa mais la direction nationale d’INSAF croyait que le maire sortant est plus populaire que Youssouf.

Accompagné du secrétaire fédéral NDIAYE Daouda, du général DIENG NDIAGA à qui ils ont délivré une mention spéciale, du chef général des Zmarig, Bouh O Abdel Ghadre et le groupe d’El Hiwar dirigé par le candidat malheureux, Mohamed O Hassène O Breîka a donné une conférence de presse à l’hôtel DIAM situé prés de l’antenne Telex à Nioly pour annoncer officiellement leur soutien à INSAF au 2ème tour.

Khadjettou Mint MBarek FALL, accusée d’avoir crée tout ce désordre était la grande absente de cette réunion. La contre partie de ce ralliement de Mohamed O Hassène O Braîk soutenu par les anciens députés Malik O Maham et Nagi O Mohom ainsi que l’ambassadeur Jar O Inallah, 15 postes de travail à Tasiast promis par INSAF et un poste de conseiller auprès du président d’INSAF et d’autres postes pour des travailleurs de l’informel selon de sources dignes de foi.

Dans la matinée d’hier [samedi], beaucoup d’informations qui restent à vérifier et véhiculées par des militants d’INSAF. Informations selon lesquelles, Abeid O Mohamed El Abd (nouveau maire), l’homme qui donne beaucoup d’insomnies à El INSAF à Darel Barka aurait basculé dans INSAF. 95 pour cent de la base électorale du PUD a rallié INSAF.

Sans avancer de véritables preuves pour argumenter leurs allégations. Sans compter la somme de 25 millions d’ouguiyas déboursés par Zein El Abidine O Cheikh Ahmed, président du patronat Mauritanien au profit de la coordination départementale de la campagne d’INSAF. L’homme d’affaires, Isselmou O Tajdine était de passage à Boghé et a distribué beaucoup de billets d’argent. On est en droit de se demander qui tire réellement ces ficelles ? Peut être que c’est des cadres politiques hors de Boghé et qui n’ont rien à voir avec les problèmes que vivent ces populations ?

Lors de la réunion d’évaluation, une ancienne ministre encore très active sur le terrain politique a tenté de rejeter la responsabilité de l’échec sur d’autres cadres locaux (en indexant NDIAYE Daouda parlant de l’échec d’INSAF dans certains bureaux à Boghé ou de la perte de certains bureaux en indexant le général NDIAGA DIENG. Toutes les grosses pointures du régime ont débarqué à Boghé depuis des jours pour battre campagne en faveur de la liste El INSAF.

Jules DIOP






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2766

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)