26-07-2023 01:30 - Des actes du Colloque « Citoyen Migrant »

Des actes du Colloque « Citoyen Migrant »

Le Calame - Le colloque « Citoyen Migrant », a pris fin, le 19 juillet à Nouakchott. Organisé par l’Association pour la promotion de l’enseignement des filles (AMPEF) en partenariat avec l’association Lumière sur l’émigration au Maroc (ALECMA), avec le financement de J-MED, cette rencontre de trois jours a été l’occasion, pour les participants, venus de la Mauritanie, du Maroc et de l’Afrique subsaharienne, de débattre de toutes les questions relatives à la gouvernance de l’migration.

Une première dont s’est réjouie la présidente de l’AMPEF, Mme Camara Salimata SY, maitresse d’œuvre car elle a permis, selon elle, de jeter un pont entre le royaume chérifien, pays de transit situé à quelques encablures de l’Europe et le reste du Continent africain, pourvoyeur de migrants.

Aussi, ce colloque se tient surtout au moment où les médias et les réseaux sociaux révèlent, chaque jour que Dieu fait, des cortèges et lots de morts et de rescapés parmi les candidats à l’immigration.

Les participants au colloque de Nouakchott ont mis un accent particulier sur l’importance du réseautage, sur l’urgence de partager et d’échanger leurs expériences respectives.

C’est dans ce cadre d’ailleurs que l’AMPEF a bénéficié de la confiance des organisations de défense des droits des migrants pour abriter le siège du réseau ; elle coordonnera à cet effet, tous les actes du colloque et éventuellement œuvrer pour la mise en œuvre des projets qui résulteront des recommandations formulées dans la capitale mauritanienne.

Cette décision témoigne d’une marque de confiance de ses partenaires de la société civile et mais également des bailleurs de fonds dont J-MED. Un gros challenge pour la présidente de l’AMPEF dont l’organisation est connue pour son engament en faveur des émigrés, des femmes et des enfants.

Au terme des trois jours de travaux, les participants au colloque ont dressé un diagnostic sans complaisance de la problématique de la migration puis ils ont formulé des propositions de solutions.

Ils ont enfin invité dans une déclaration, dite Déclaration de Nouakchott, tous les acteurs de la société civile travaillant dans ce créneau, les pouvoirs publics et partenaires au développement à conjuguer les efforts pour vaincre le fléau de la migration.

Dans son discours de clôture, Mme Camara Salimata Sy a remercié l’ensemble des participants, des panelistes, la commission d’organisation dont la conjugaison des efforts a permis la réussite du Colloque. Lire la Déclaration ci-dessous.

DECLARATION DE NOUAKCHOTT

1- Considérant les enjeux liés au développement, à la construction de la paix et de la stabilité dans la sous-région maghrébine et sahélienne ;

2- Considérant les engagements et obligations des états relatifs à la mise en place de meilleures conditions permettant d’assurer et de faciliter la mobilité des personnes conformément aux conventions internationales ;

3- Considérant le rôle de veille, d’assistance et d’accompagnement que joue la société civile nationale, sous régionale et internationale ;

4- Soucieux de préserver les liens de solidarité, de fraternité et de partage entre l’ensemble des acteurs sous régionaux de développement qui constituent les atouts indéniables pour une sous-région forte et déterminée dans le combat contre le sous-développement ;

Le consortium sud-sud regroupant l’Association Mauritanienne pour l’Education des filles (AMPEF) et l’Association Lumière Sur l’Emigration au Maroc( ALECMA) a organisé du 17 au 20 juillet 2023 le colloque sur le citoyen migrant, avec la participation de la société civile ainsi que les associations des migrants. A l’Issu des différents travaux les participants déclarent :

Acte 1 : Vue l’impérieuse nécessité de capitaliser les acquis et de consolider les

résultats du colloque de Nouakchott et eu égard la dimension internationale de la migration qui constitue un des défis majeurs de développement, les participants recommandent la création d’un réseau dénommé «Migrant Citoyen » dont le but est de renforcer la coopération entre les ONG du sud dans l’échange d’informations, d’expertises et dans la mutualisation des moyens afin de mieux structurer leurs interventions dans le domaine de la gouvernance de la migration au niveau sous régional…

L’AMPEF abritera le siège du réseau et assurera la coordination des différentes éditions du colloque. La charte du réseau issue des réflexions de l’atelier sur le réseautage sera soumise à la validation des Organisations membres

Acte 2 : Tenant compte de l’importance de l’information et la communication dans la

mise en place des actions structurées et des réponses adéquates aux défis liés à la mobilité des êtres humains, les participants recommandent la création d’une plate-forme numérisée et d’autres formes de supports de communication qui permettront aux personnes en mobilité d’obtenir suffisamment d’informations sur la situation du pays d’accueil, sur les conditions d’entrée et de séjour, sur les opportunités de travail, sur les services sociaux de base, sur le système sécurité et sur l’offre de services d’assistance et d’accompagnement des organisations nationales et internationales

Acte3 : Si la réponse aux défis liés à la mobilité des personnes appel à des actions structurées au niveau sous régionale, il n’en demeure pas moins que pour assurer une meilleure gouvernance de cette mobilité en réduisant les facteurs de vulnérabilité des migrants, les organisations de la société civile locale doivent coordonner leurs interventions avec les représentants des migrants établis dans le pays. C’est dans ce cadre que les participants recommandent :

- La création d’une plate-forme d’acteurs non étatiques, regroupés autour de

l’AMPEF et comprenant des associations des migrants afin de renforcer la coopération et la synergie entre acteurs de la société civile et de mieux coordonner les actions de protection et d’assistance en faveur des migrants ;

Acte4 : Considérant la dimension internationale du colloque les participants recommandent une large diffusion des conclusions et recommandations du Colloque.

Acte5 : Les participants invitent les États et les partenaires techniques et financier à accompagner la mise en œuvre des recommandations traduites en plans d’actions

Nouakchott, le 20 Juillet 2023



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2106

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)