09-08-2023 15:59 - Mauritanie : témoignage de Cheikh Tall, président d'APEFAS, victime de brutalités policières

Mauritanie : témoignage de Cheikh Tall, président d'APEFAS, victime de brutalités policières

Je souhaite, à travers ces quelques lignes porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les bavures policières dont j’ai été personnellement victime, j’ai été agressé physiquement et mon argent a été volé.

En effet, à la date du 16 décembre 2022, aux environs de 23h, je fus agressé par des éléments de la police nationale alors que je marchais à côté de la mairie de Sixième (aux alentours de la nouvelle salle de sport).

Des policiers, qui semblaient avoir comme unique cible ma personne, m'ont attaqué sans raison apparente et, après m'avoir frappé avec une extrême violence au visage, ainsi qu'au ventre, ont fini par s'enfuir et disparaître m'abandonnant dans une situation extrêmement malheureuse à l'hôpital de l'Amitié.

Je précise également qu'ils m'ont volé une somme de 325 000 Ouguiyas.

Ils tiennent des propos racistes à mon égard

Depuis cette agression, je subis des intimidations et également de menaces de la part de la police. Cette agression a été à l'origine d'un arrêt de travail de presque trois mois au sein de mon Association APEFAS. Pour preuve, je joins une copie de mon certificat médical.

J'avais décidé de recourir aux voix légales pour mettre de la lumière sur cette situation et avoir mon droit, mais hélas mes plaintes au niveau du procureur de la République, du ministère de la justice, de la Commission nationale des droits de l’homme sont restées lettre morte.

Le procureur de la république m'avait promis de régler l’affaire, on nous avait convoqué à la police, et le commissaire m'avait signifié que justice serait rendue et que j'aurais mon droit mais toujours rien. J'espérais après cette longue période de patience que ce dossier serait réglé mais jusqu’à présent c’est sans suites.

C'est pourquoi je vous saurais gré de bien vouloir partager cette injustice que j’ai subi pour que les autorités et autres personnes susceptibles d’apporter lumière sur cette affaire puissent agir, nous ne pouvons pas continuer à subir toutes formes d’injustice et de mépris par les forces de défense et de sécurité dans notre pays, cela doit cesser, cette impunité doit disparaitre.

Je dispose toutes les preuves de cette agression.

Je ne suis pas contre la police, je réclame juste ma liberté, mon droit, mes biens.

Si ce n’était la volonté divine j’allais peut-être finir comme Souvi ou Oumar.

Que ça cesse !

Cheikh TALL
, président d'APEFAS













Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Cheikh Tall
Commentaires : 1
Lus : 4043

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • makara (H) 12/08/2023 23:38 X

    Se taire devant l'injustice nous transforme en complice.