16-08-2023 13:34 - Mauritanie : le Mécanisme national de Prévention de la Torture sur les traces de la CNDH

Mauritanie : le Mécanisme national de Prévention de la Torture sur les traces de la CNDH

Kassataya - La remise du bilan annuel du Mécanisme national de prévention de la Torture au chef de l’Etat par son président est considérée par les observateurs comme une routine officielle dont le but est de passer en revue une stratégie de lutte en déphasage en général avec la réalité des graves violations des droits de l’homme encouragées au plus haut sommet de l’Etat.

Un bilan 2023 du Mécanisme national de Prévention de la Torture entre les mains du chef de l’Etat est une comédie annuelle au palais de Nouakchott qui laisse croire à une mission bien accomplie.

Cette routine officielle sert avant tout le chef de l’Etat dont les observateurs reprochent sa passivité dans les graves tortures dans les commissariats voire dans les prisons surpeuplées notamment à Nouakchott. Et pour le président du Mécanisme c’est un autre point départ pour obtenir le soutien financier des partenaires internationaux.

Cette remise de rapport qui suit les traces de celle du rapport de la CNDH va subir le même sort c’est-à-dire classé dans le tiroir. L’élimination de la torture et le respect des droits de l’homme relèvent d’une gageure dans un pays où les commissariats sont devenus des mouroirs à ciel ouvert et les forces armées et de sécurité des criminels impunis.

Le paradoxe de rapports annuels auquel il faudra ajouter celui de la cour des comptes est révélateur d’un régime autoritaire qui ne respecte pas la citoyenneté et les libertés, un Etat de non droit, marqueur des gouvernances militaires en mode civil.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2277

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)