18-08-2023 11:11 - Le rapport de l’ONU considère la Mauritanie comme un modèle dans la sous-région dans la lutte contre l’esclavage

Le rapport de l’ONU considère la Mauritanie comme un modèle dans la sous-région dans la lutte contre l’esclavage

AMI - Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les formes contemporaines de l’esclavage a rendu public un rapport dans lequel il a salué les grands progrès accomplis par la Mauritanie dans le domaine de la lutte contre l’esclavage sous toutes ses formes, considérant que notre pays est un modèle dans la sous-région dans le domaine de la lutte contre les ‘’Formes Contemporaines de l’Esclavage’’.

À cet égard, le Commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile a publié un communiqué de presse dans lequel il indique ”avoir reçu au Commissariat une copie du rapport final du Rapporteur spécial des Nations Unies, M. Tomoya Obokata sur les formes contemporaines de l’esclavage avec y compris les causes et les conséquences se rapportant à la visite de travail qu’il a effectuée dans notre pays du 4 au 13 mai 2022.

Dans le rapport publié aujourd’hui, le Rapporteur spécial a évoqué les conclusions auxquelles il est parvenu sur les progrès réalisés par notre pays dans le domaine de la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage et ce, après avoir évalué les informations, les documents et suite à la visite sur le terrain qu’il a menée et les nombreuses réunions avec divers acteurs gouvernementaux et non acteurs gouvernementaux.

Le Rapporteur spécial a reconnu les progrès significatifs accomplis par notre pays dans le domaine de la lutte contre l’esclavage sous toutes ses formes, saluant les efforts précieux qui ont été consentis pour renforcer la répression du phénomène dans le cadre de la justice pénale et ceux qui l’ont été pour stimuler les capacités des acteurs et les sensibiliser à la législation anti-esclavagiste.

Le Rapporteur spécial a également apprécié les récents efforts déployés par le gouvernement après sa visite dans le pays, en particulier la consolidation du rejet de la culture du déni, les efforts de sensibilisation et de conscientisation, la dynamisation de l’Autorité nationale de lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants, la mise en place du Fonds Spécial d’Assistance aux Victimes de l’Esclavage et de la Traite des Personnes, et la mise en place du Comité Ministériel chargé du suivi des efforts du Gouvernement dans le domaine de la lutte contre la traite et le trafic des Immigrants et du comité technique chargé du suivi de la mise en œuvre des recommandations émises par le Rapporteur spécial.

Le Rapporteur spécial a conclu que la Mauritanie a pris des mesures importantes pour lutter contre l’esclavage et les pratiques similaires, et a continuellement renforcé son cadre juridique pour le combattre, cadre qui dans sa version actuelle devrait servir de modèle pour d’autres pays de la région et au-delà.

Son cadre institutionnel pour lutter contre l’esclavage a également été amélioré. C’est ainsi que davantage d’agences gouvernementales ont été nouvellement créées ou vu leurs prérogatives renforcées.

Il a souligné que la Mauritanie s’est également engagée à mettre fin au travail forcé, au travail des enfants, à la traite et aux formes contemporaines d’esclavage, en tant que pays leader dans le cadre de la coalition internationale en la matière dite 8.7.

Dans le même contexte, le Rapporteur spécial a noté l’existence de certaines lacunes, comme c’est le cas dans la plupart des pays, et a recommandé de prendre des mesures pour compléter et renforcer la mise en œuvre de la législation anti-esclavagiste existante, afin de tirer plein profit des réalisations accomplies jusqu’à présent.

Ces recommandations seront prises en considération par le gouvernement.

Le Rapporteur spécial a conclu son rapport en disant : << La Mauritanie a le potentiel de servir de modèle à d’autres pays qui cherchent à éliminer et à vaincre l’esclavage et ses séquelles, mais elle doit maintenir l’élan et utiliser pleinement tous les outils à sa disposition.”

Il convient de noter que la visite du Rapporteur spécial s’inscrit dans le cadre d’une interaction positive avec les différents mécanismes internationaux de protection des droits de l’homme en général et des procédures des Nations Unies en particulier.

Elle s’inscrit également dans la consolidation du climat d’ouverture et de dialogue constructif avec les différents acteurs, dont les bases ont été posées par Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, depuis qu’il a pris les rênes du pouvoir, qui s’est traduite par des progrès remarquables dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme.

En conclusion, cette visite a permis de confirmer que notre pays est considéré comme un modèle dans la sous-région en matière de lutte contre les formes contemporaines d’esclavage. Ce qui a été affirmé par le Rapporteur spécial à plus d’une occasion, indiquant que la Mauritanie peut jouer un rôle régional important dans la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage ».

Cheikh Ahmadou Sidi, Commissaire aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2168

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)