17-09-2023 14:51 - L’officier Fatma Semane, première femme d’origine mauritanienne à intégrer les marines américaines

L’officier Fatma Semane, première femme d’origine mauritanienne à intégrer les marines américaines

Alwiam - Fatma Hamza d’origine mauritanienne vient de faire une brillante entrée dans le corps convoité de la Marine Américaine.

Née dans la capitale économique Nouadhibou en aout 1998, d’une famille, certes attachée à ses valeurs mauritaniennes, Fatma, qui avait été entourée de tous les soins pour bénéficier d’une scolarité de qualité et des conditions d’émancipation positive dans un milieu où la femme est encore condamnée à rester à la maison, n’a jamais pensé que son cher père se bataillera sur tous les fronts afin de la hisser aux plus hauts niveaux de la consécration académique professionnelle.

C’est d’autant plus vrai que c’est utopique d’admettre chez nous en Mauritanie, la femme s’imposer dans l’administration civile à fortiori dans les corps militaires et sécuritaires et plus encore dans l’armée de la première puissance mondiale.

Mais c’était compter sans un père qui s’est fixé un objectif et qui ne reculera pas avant de le concrétiser, coute-que-coute, vaille-que-vaille.

Arrivée aux Etats d’Amérique en 2008, soit 8 ans après celle de son fier père Hamza, qui a été naturalisé américain en 2009, Fatma décrocha très tôt le Bac en 2016, à l’Age de 19 ans.

Ce qui implicite déjà une volonté de fer de réussite, de construction éducative de soi et de capacité à relever les défis comme son père.

Le précieux sésame du parcours académique en main et obtenu avec mérite, Fatma s’inscrit à l'université d'État Wright (en anglais : Wright State University ou WSU), située à Fairborn, à côté de Dayton, dans l'Ohio, baptisée ainsi en l'honneur des frères Wright, originaires de la ville de Dayton.

C’est là qu’elle décrocha un Master en biologie avant d’intégrer en décembre 2022, toujours dans le cadre d’une nouvelle volonté d’aller plus haut et d’une formation d’officier des forces spéciales, le Marine Corps Recruit Depot Parris Island (MCRDPI), basé à Parris Island, Caroline du Sud.

Il s’agit d’un régiment de formation du Marine Corps des États-Unis, de quatre bataillons de formation des recrues: 1er, 2e, 3e et 3e ainsi que d'unités de recrutement et de support. Il est chargé de la formation de toutes les recrues masculines qui s'engagent dans le Corps des Marines à l'est du Mississippi ainsi que toutes les recrues féminines du pays.

Polyglotte, notre héroïne qui parle à la fois l’arabe, le français et le Hassaniya, doit rejoindre fin septembre courant, s, l’Académie des officier in North Carolina, afin des poursuivre des cours académiques pour une période de 2 ans.

Toute la Mauritanie souhaite ici à l’officier Fatma une brillante carrière professionnelle et au père heureux Hamza une profonde satisfaction pour le couronnement de tant d’efforts d’abnégation et de sacrifices pour assurer à ses enfants une parfaite et distinguée éducation, leur permettant de se prendre en main et de rééditer à l’avenir cette paternité modèle dont chacun rêve aujourd’hui.

---















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 5072

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • moukhabarat (F) 17/09/2023 22:33 X

    Un des aspects et non des moindres de ces photos montre à quel point l'Amérique est avancée mentalement par rapport à nous: songez qu'un naturalisé mauritanien d'origine sénégalaise ou algérienne entre dans notre armée et pendant un évènement arbore le drapeau de son pays d'origine. Non seulement il sera radié mais il risque de perdre sa nationalité ou même aller en prison.

  • mdmdlemine (H) 17/09/2023 21:09 X

    Hamza doit être un père comblé. Un homme moderne ne peut qu'assurer une éducation de qualité à ses enfants surtout à ses filles dans un monde où la femme non indépendante est exposée à toutes les violences, humiliations, peines et autres tares de la vie. Je vous toute l'estime à cette officier Fatma qui doit avoir le niveau d'un Général Chez nous. Merci Hamza de nous avoir donné une bonne leçon d'éducation pour s'en inspirer. N'est-ce-pas? Oui, convenons-en, il est préférable de leguer à sa progéniture une saine éducation et des chances de s'épanouir professionnellement que de lui laisser du foncier et des comptes bancaires, les derniers étant périssables et un porte malheur