30-10-2023 15:56 - FMI : « Le programme économique et financier des autorités est sur les rails et son exécution a été satisfaisante »

FMI : « Le programme économique et financier des autorités est sur les rails et son exécution a été satisfaisante »

La Dépêche - L’économie mauritanienne revient de loin. Malgré le lourd héritage laissé par l’ancien régime, le poids économique de la pandémie de la Covid-19 et l’impact de la crise ukrainienne, les autorités mauritaniennes ont réussi à assurer une croissance soutenue en réduisant drastiquement l’inflation.

Les experts du Fmi ne s’y trompent pas. Les autorités mauritaniennes actuelles se révèlent des partenaires sérieux avec lesquels les programmes économiques scellés d’un commun accord engrangent de bons points. Les résultats positifs ne se sont pas fait attendre longtemps.

La croissance économique a ainsi atteint 6.4% en 2022 alors qu’un record a été enregistré dans la réduction de l’inflation. Celle-ci est passée du dangereux seuil de 12% en 2022, équivalent à une banqueroute, à près de 4% seulement pour 2023.

Cette réduction de l’inflation est le résultat, faut-il le reconnaitre, que les plus optimistes des analystes ne pouvaient entrevoir. Il faut donc rendre aux autorités ce qui leur revient grâce à une politique budgétaire plus rigoureuse mais aussi à la Banque Centrale pour avoir su stopper et réduire l’inflation grâce au maintien et la gestion du taux directeur de l’ouguiya.

« Ces chiffres ne sont pas le fruit du hasard, mais plutôt le résultat d’une politique monétaire rigoureuse, comme l’augmentation du taux d’intérêt de la Banque Centrale et l’augmentation du taux de réserves totales des banques » aurait notamment expliqué le gouverneur de la BCM Mohamed Lemine Ould Dhehby, lors d’une conférence de presse conjointe avec la mission du Fmi en Mauritanie.

Le satisfécit est le sentiment exprimé également par le Fmi dans ses conclusions préliminaires dans un communiqué diffusé 27 octobre 2023) à l’issue de son ultime mission de travail de quelques jours en Mauritanie. La mission était conduite par F. Fischer et portait sur l’achèvement de la première revue de l’accord au titre de Mécanisme élargi de crédit et de la facilité élargie de crédit.

Pour le Fmi, en effet, l’exécution du programme économique et financier «a été satisfaisante». Un témoignage qui vaut son pesant de crédit quant à l’efficacité du suivi des réformes engagées pour sortir le pays de l’ornière. Cette analyse est loin d’être une complaisance des autorités du Fmi mais bien le résultat d’une série de réformes conséquentes et d’une gestion économique et financière mieux éclairée.

Cerise sur le gâteau, la Mauritanie a obtenu suite à cette mission un engagement pour un nouvel appui au titre de la Facilité pour la résilience et la durabilité (FRD) d’un montant de 253,1 millions USD pour soutenir ses efforts dans « la résilience aux chocs climatiques, renforcer les capacités de gestion des risques de catastrophe et accélérer la transition vers des sources d’énergie plus propres».

La Mauritanie reste, cependant, exposée à l’impact d’éventuels chocs exogènes, en 2023, alors que la croissance est attendue à 4,8% et que la tendance baissière de l’inflation restera autour de 4,5 % fin 2023.

JD





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2613

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)