05-11-2023 03:23 - Migration : mort d’une centaine de sénégalais au large de la Mauritanie en tentant de gagner l’Europe

Migration : mort d’une centaine de sénégalais au large de la Mauritanie en tentant de gagner l’Europe

EN BREF | #Cridem – A Nouadhibou, à 460 km au nord de Nouakchott, la capitale mauritanienne, « environ 797 à 850 sénégalais et 6 gambiens sont arrivés dans des pirogues », en provenance du Sénégal, a appris Cridem, ce samedi 4 novembre dans la soirée. Les migrants se rendaient aux Îles Canaries.

Selon notre source, treize sont arrivés décédés et ont été enterrés à Nouadhibou en raison de leur état de décomposition. D’après les rescapés, environ 90 à 100 sont morts noyés en mer. La même source renseigne que 12 parmi ces rescapés sont actuellement hospitalisés à l’hôpital de Nouadhibou.

A Nouamghar, un des points d'accès par le sud au Parc national du banc d'Arguin, il a été également rapporté l’arrivée de « pirogues avec [à bord] des migrants dont plusieurs sont morts ».

Les autorités administratives et sécuritaires de Dakhlet Nouadhibou, les associations sénégalaises, l'Organisation internationale des Migrations (OIM), l’Ambassadeur et le consul du Sénégal à Nouadhibou se sont mis à pied d’œuvre pour aider et soutenir les rescapés.

Parmi ces rescapés qui attendent leur rapatriement, on compte des femmes en état de grossesse, des enfants et des bébés. Les sénégalais résidant à Nouadhibou ne comprennent pas la lenteur de la réaction des autorités sénégalaises face à drame.

Il y’a quelques jours, la police mauritanienne a rapatrié plusieurs centaines de migrants sénégalais à Rosso depuis Nouadhibou. Plus de 2500 sénégalais migrants ont été transportés de Dakhla au Maroc via Nouadhibou et Rosso, indique le Consulat du Sénégal à Nouadhibou.

Par la rédaction de Cridem

----



Commentaires : 1
Lus : 2768

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ouldsidialy (H) 05/11/2023 06:17 X

    Que se passe-t-il au Sénégal ? C'est une démocratie et un élève sage du FMI et de la banque mondiale. Pourquoi sa jeunesse fuit-elle ?