11-11-2023 15:02 - A propos de l’étudiante remplacée dans son orientation, le Ministre de l’Enseignement Supérieur dément

A propos de l’étudiante remplacée dans son orientation, le Ministre de l’Enseignement Supérieur dément

Le Courrier du Nord - Les réseaux sociaux sont submergés depuis quelques temps par l’histoire d’une jeune étudiante orientée en Algérie pour faire médecine, et qu’au bout du compte, son nom aurait été remplacé par celui d’un garçon dont le père est actuellement Secrétaire général du Ministère des Affaires Islamiques.

La question a été posée au Ministre de l’Enseignement Supérieur, M. Niang Mamoudou, qui a démenti les faits. Il a apporté à ce propos une réponse claire et sans ambiguïté à la question qui lui a été posée dans ce sens.

« Je ne ferais jamais une chose pareille. Pour rien au monde, je n’aurai accepté de remplacer comme ça un étudiant déjà orienté selon des critères académiques et après un travail sérieux mené par toute une direction impartiale et la remplacer par un autre, surtout si ce dernier est très loin derrière elle en matière de note obtenue au baccalauréat. Cela n’a aucun sens et c’est du pur mensonge » a-t-il martelé.

Selon lui, le département de l’Enseignement Supérieur avait orienté 50 étudiants mauritaniens pour des études universitaires en Algérie. Pour cela, toutes les dispositions avaient été prises pour leur passeport, leurs billets d’avions, leurs équipements, ainsi que les bourses pour le dernier trimestre.

Seulement, cette liste a été rejetée par l’Algérie qui n’a accepté aucun des 50 étudiants orientés pour des raisons propres aux autorités de ce pays.

Selon une autre source proche du ministère qui a requis l’anonymat, « personne ne doit se lamenter si certains ont utilisé d’autres voies pour s’inscrire en Algérie, mais en aucun cas, le Ministère ne peut être tenu responsable ».

« Personne ne peut apporter la moindre preuve et sortir une liste où la fille en question a été remplacée par une autre personne dans un document officiel portant le cachet du ministère » a-t-il ajouté, en mettant au défi ceux qui soutiennent le contraire.

Selon la même source, cette campagne sans fondement qui est actuellement menée sur les réseaux sociaux n’est que le fruit de quelques jaloux qui cherchent à nuire à l’image du Ministre de l’Enseignement supérieur dont la réussite palpable au niveau de ce département ne plait pas à certaines personnes.

D’autres confirment que ce serait le ministre lui-même, Niang Mamoudou, en tant qu’homme politique aguerri, qui serait visé par cette campagne pour nuire à sa personne au vu des résultats palpables qu’il a contribué à réaliser au niveau de ce département.

D’ailleurs, les deux questions qui ont été posées au Ministre de l’Enseignement Supérieur au cours de la conférence de presse animée en marge du dernier conseil des ministres constituerait, selon son entourage, un bon signe que le secteur de l’Enseignement Supérieur s’améliore par rapport aux années précédentes.

Un étudiant rencontré dans le cadre de l’éclaircissement de cette affaire a affirmé avoir été séduit par la disponibilité dont a fait preuve le ministre de l’Enseignement Supérieur ainsi que son sens de l’écoute à la suite d’une rencontre au cours de laquelle il lui avait exposé son problème. Selon lui, « un problème objet d’une telle écoute, est à moitié résolu ».

En poursuivant son témoignage, l’étudiant a affirmé avoir remercié le ministre qui en retour, lui aurait répondu « il faut remercier plutôt le Président de la République qui m’a donné les instructions tendant à mieux écouter les doléances des étudiants d’une manière particulière et la population d’une manière générale, de satisfaire leurs doléances dans la mesure du possible et de la légalité, et surtout de ne pas leur mentir ».

Cheikh Aïdara





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3455

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Ahmedabdallah (H) 14/11/2023 00:57 X

    @aritocrate allons, ne nous emballons pas trop vite! Le sieur Niang Mamoudou n'a fait que passer une petite pommade sur la tête chauve de son employeur; et c'est de bonne guerre! Qui ne ferait pas la même chose à la place de notre brave ministre? A sa place, toi même, tu aurais dit la même chose, voire même avec plus d'emphase! L'essentiel est ailleurs: que la Justice prévale dans ce pays, en tout lieu et à tout moment! Wassalam

  • aristocrate (H) 11/11/2023 18:37 X

    Seykine la mauritanie, la dernière phrase du ministre" il faut remercier le Président de m'avoir donné les instructions por écouter les étudiants" sinon tu n'allait jamais le faire, ou est le respect de l'étudiant ou de l'élève en tant que 1 er responsable , c'est honteux de le dire donc même le Président est plus humain que toi, je m'excuse mais c'est vrai.