13-11-2023 11:11 - Mauritanie : création d’un deuxième pôle maraîcher dans un contexte de déficit chronique de légumes

Mauritanie : création d’un deuxième pôle maraîcher dans un contexte de déficit chronique de légumes

Le360afrique - Attribuée aux retraités des forces armées en 2010, une assise foncière de 5 hectares répartie en 78 parcelles offre désormais un deuxième pôle maraîcher à Nouakchott, dans un contexte de déficit chronique de légumes.

Dans cet endroit, situé à 17 kilomètres au sud de la capitale mauritanienne, des particuliers ont aménagé des jardins pour produire plusieurs variétés de légumes et fruits, mais ils rencontrent de nombreuses contraintes: approvisionnement en eau, protection des plantes, problèmes liés au transport vers les zones éloignées.

Mohamed ould Meissara, sous-officier de la gendarmerie à la retraite et président d’une coopérative, retrace l’historique de l’acquisition de l’assise foncière et détaille la superficie, le nombre de parcelles ainsi que les variétés produites. Il évoque également les difficultés relatives à l’accès à l’eau, au transport, à la protection des plantes et l’absence d’assistance.

Fatimata Sy, membre d’une coopérative, explique pour sa part: «Nous parcourons chaque jour 34 kilomètres en aller et retour avec nos propres moyens pour rallier cet endroit. Nous cultivons ces jardins depuis 5 ans, sans aide extérieure. Une partie de notre production est destinée à la consommation et l’autre sera vendue sur le marché de Nouakchott.»

Même son de cloche du côté d’Amar ould Mohamed, employé: «Nous produisons plusieurs sortes de légumes: tomates, salade, carottes, choux, gombo, piment... Mais nous avons des problèmes d’accès aux semences, à l’eau, et de transport.»

Par Amadou Seck
(Nouakchott, correspondance)





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2623

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)