15-01-2024 19:34 - Les inspecteurs du travail de Nouakchott accusent le ministre d’enfreindre la loi

Les inspecteurs du travail de Nouakchott accusent le ministre d’enfreindre la loi

Sahara Médias - Les inspecteurs du travail de la wilaya de Nouakchott-ouest ont déclaré avoir constaté une interférence contraire aux textes du ministre de la fonction publique et du travail mauritanien, Sidi Yahya O. Cheikhna Lemrabott.

Dans une lettre adressée au ministre en date du 10 janvier, les inspecteurs ont affirmé avoir reçu, lors des réunions tenues les 8 et 9 janvier, « des instructions verbales contraires aux prérogatives que nous avons juré, devant la loi, de respecter. »

Ces instructions concerneraient, selon la lettre, « l’annulation d’avertissements adressés à certaines institutions, l’ignorance de violations flagrantes de la législation du travail et l’ingérence dans la préparation des avertissements ».

Les inspecteurs du travail font ressortir la prise en compte du point de vue des institutions, objets de ces transgressions, alors que les décisions de l’Inspecteur du travail ne peuvent faire l’objet d’un recours que devant le pouvoir judiciaire, à l’exception du recours administratif relatif aux décisions de licenciement des délégués des travailleurs.»

Les inspecteurs réaffirment que les instructions du ministre sont, dans leur globalité, une interférence claire et manifeste dans les missions initiales confiées par le législateur aux inspecteurs et contrôleurs du travail qui exercent le contrôle judiciaire dans ce domaine ».

Les inspecteurs ont conclu qu’ils étaient soucieux de mettre en œuvre les instructions du ministre, « tout en respectant pleinement les exigences des textes juridiques ».

Aucun commentaire n’a été émis par le ministère de la fonction publique et du travail relativement à cette lettre des inspecteurs du travail.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2582

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)