19-01-2024 22:00 - Mauritanie : un détenu sénégalais se suicide dans un commissariat de police

Mauritanie : un détenu sénégalais se suicide dans un commissariat de police

Senalioune - Un sénégalais détenu dans l’un des commissariats de police dans la capitale mauritanienne Nouakchott et répondant au nom de Djibril Sow, s’est pendu à l’aide d’un morceau de tissu qu’il avait en sa possession.

C’est ce qu’indique la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) sur sa page Facebook, disant que le sénégalais se trouvait en garde-à-vue à la suite d’une plainte déposée contre lui par son concitoyen Ousmane Peka.

Les policiers avaient tenté de sauver Djibril qui a finalement rendu l’âme après son évacuation à l’hôpital, précise la police mauritanienne.

Âgé de 43 ans, le défunt a mis fin à ses jours jeudi 18 janvier courant à Nouakchott. Une enquête a été immédiatement diligentée afin de déterminer les circonstances de ce drame.

La dépouille mortelle du défunt sera soumise incessamment à une autopsie, dans un souci de rassembler toutes les informations permettant de cerner les zones d’ombre de ce suicide.

Nous y reviendrons.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Senalioune
Commentaires : 1
Lus : 2291

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • alaska (H) 20/01/2024 00:40 X

    Hum! Le plus souvent quand quelqu'un est assassiné, il est accusé de s'être suicidé. D'où facile d'accuser les morts qui ne peuvent plus parler.