30-01-2024 18:25 - CAN 2024 : les Mauritaniens amers mais bien décidés à «revenir plus forts»

CAN 2024 : les Mauritaniens amers mais bien décidés à «revenir plus forts»

RFI Afrique - La Mauritanie s’est arrêtée en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire, battue par le Cap-Vert (1-0) lundi 29 janvier.

Si les Mourabitounes pestent contre l’erreur qui leur a coûté un but sur penalty dans les dernières minutes, ils louent aussi leur beau parcours et veulent s’appuyer dessus pour se construire un plus bel avenir. Difficile de cacher sa déception quand un match vous échappe comme ça.

La CAN 2024 de la Mauritanie s’est arrêtée au stade des huitièmes de finale sur un penalty transformé par Ryan Mendes, l’attaquant du Cap-Vert, à la 88e minute au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Un penalty que digèrent mal les Mauritaniens, car consécutif d’une erreur fatale.

Yassine El Welly a cherché à transmettre le ballon de la tête à son gardien, Babacar Niasse. Mais sa passe en retrait était mal appuyée et Gilson Benchimol s'en ai saisi. Niasse a alors fauché dans la surface de réparation l’attaquant qui se présentait face à lui. « À ce niveau-là, ça ne pardonne pas », a pesté Amir Abdou après le coup de sifflet final.

« Prendre un but comme ça, c’est rageant »

Le sélectionneur de la Mauritanie n’a pas caché sa frustration. Pour lui, ce but est « ridicule », « bête », c'est un « but de Vidéo Gag », une nouvelle « preuve de naïveté ». « On pouvait sortir la balle en touche, il a voulu la transmettre au gardien. Il nous a crucifié », a lâché Amir Abdou en conférence de presse. De toute évidence, ce coup du sort passe mal : « J’ai la rage, je suis un peu nerveux, je me contiens un petit peu… J’aurais préféré que Bebe (attaquant du Cap-Vert, NDLR) frappe de 30 ou 40 mètres, qu’il nous mette une praline (rires) ! Prendre un but comme ça, c’est rageant », a ajouté le technicien.

La déception est indéniable dans le camp des Mourabitounes, mais elle n’occulte pas le bon travail réalisé durant cette CAN en Côte d’Ivoire. Pour la première fois de son histoire, la Mauritanie a remporté un match dans la compétition (contre l’Algérie le 23 janvier) et a survécu au premier tour.

« Revenir plus forts »

« Les joueurs ont été héroïques, ils ont fait un bon tournoi. Je ne retiens que le positif », a assuré Amir Abdou, qui donne « rendez-vous dans un an » (pour la prochaine CAN au Maroc) et promet que « la Mauritanie a encore de belles années » à venir. Le sélectionneur, dont le contrat actuel s’achève en mars, doit échanger avec les dirigeants du football mauritanien pour évoquer son avenir.

« On reste fier de nous. Pour les prochaines compétitions, on va essayer d'aller chercher plus haut. On reste déterminé. C'est un palier de franchi », a déclaré Oumar Ngom. Ryan Mendes, le capitaine cap-verdien auteur du but de la victoire, a reconnu de son côté qu’il s’agissait du « match le plus dur » livré par les Requins bleus dans cette CAN jusqu’à maintenant.

Aboubakar Kamara s’est dit « heureux de (notre) parcours » et appelle la Mauritanie à « voir plus grand encore » et ses coéquipiers à « revenir plus forts ». L’attaquant conclut : « On sait ce sur quoi on doit travailler, ce qu’on peut faire. À la prochaine ! »

De notre envoyé spécial à Abidjan,
Nicolas Bamba





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 2
Lus : 543

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 31/01/2024 12:26 X

    Il y’a un sage, qui disait, (qu’il faut reculer, prendre, des distances, de l’élan, pour, pouvoir avancer, lutter et gagner, à l’avenir, contre, ceux, qui étaient, plus forts), donc, allez nos mourabitounes, un peu de recul, pour un prochain rendez-vous, de la CAN 2026, en revenant, plus fort, afin, de rentrer, dans la cour des grands, ainsi, cette élimination, n’est pas une perte, mais, un futur prometteur, pour une nouvelle victoire, du lendemain, donc, à bientôt, du courage et bonne lutte, dans le monde du football.

  • isthme (H) 31/01/2024 11:04 X

    Franchement l'entraîneur est fautif de n'a pas avoir joué avec l'équipe qui a battu l'Algérie, mais enfin on NE CHANGE PAS UNE ÉQUIPE QUI GAGNE !!!! De surcroît Tanjy et Yassine n'ont ABSOLUMENT pas le niveau des autres, ils nous ont desservis tous les deux et surtout Yassine quand il est rentré et a donné ce but ridicule au cap verdien. L'entraîneur est fautif pas seulement les joueurs. Nous espérons que dans l'avenir ils ne sélectionnerons et ne joueront qu'avec des joueurs de qualité et dignes de représenter le pays dans le monde. Le pays compte sur vous, le peuple compte sur vous. Ne nous décevez pas, merci.