09-02-2024 09:12 - Portrait : Khadija FAYE, fondatrice de MIMAP

Portrait : Khadija FAYE, fondatrice de MIMAP

EN BREF | #Cridem – Après avoir vécu aux États-Unis pendant 17 années, la mauritanienne Khadija Faye est rentrée en Mauritanie pour mettre son expertise au service de son pays.

Kinésithérapeute respiratoire de base, elle est aussi titulaire d’un Master en business adminsitration de Western Governor University et d’un Bachelor en Therapy Respiratoire de Bloomfield College.

Consciente des manquements à combler dans le secteur de la santé en Mauritanie pour le bien-être de la population, Khadija Faye a fondé en 2019 le cabinet médical MIMAP (Mauritania Internal Medecine And Pediatric) à Nouakchott.

MIMAP est une structure de première ligne, qui fournit de soins de qualité avec une approche holistique, mettant le patient au centre de ses stratégies. Ceci pour s’adapter à une demande croissante des populations pour des soins de qualité, selon les normes internationales. Le cabinet s’efforce à assurer la continuité des soins pour une meilleure couverture sanitaire universelle.

Pour être fidèle à son approche de proximité, Khadija Faye a décidé d’implanter son cabinet à la Cité Plage, près du carrefour Couva, en plein centre ville. MIMAP s’engage à réduire l’écart entre prévention et guérison, mais surtout à donner la chance aux jeunes médecins mauritaniens compétents à exercer leur métier selon les règles de l’art, et face à la compétitivité du secteur sanitaire privé.

Sur son arc de parcours, on peut également accrocher plusieurs formations de premiers gestes et secours pour le personnel de la Banque Mondiale, Wartsila et Save the children et des formations sur le tabagisme et l’asthme pour les élèves des collèges de certains établissements à Nouakchott.

Durant la période de Covid, elle a été consultante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour appuyer l’ouverture de centres de réanimation à Nouadhibou, Kiffa, et à l’Institut National de Recherches en Santé Publique (INRSP) à Nouakchott. Elle a renforcé les capacités techniques du personnel paramédical dans la gestion des cas sévères.

Pour l’avenir, le cap que s’est fixé Khadija Faye, c’est de devenir une clinique de référence en Mauritanie et d'ouvrir d’autres cabinets à l’intérieur du pays.

Par Babacar BAYE NDIAYE /// Cridem



Commentaires : 3
Lus : 6286

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • moukhabarat (F) 11/02/2024 13:42 X

    Les mouvements migratoires vers les pays développés pourraient être une aubaine pour le pays d'origine ce que nos gouvernants ne semblent pas comprendre assimilant les départs hors du pays à des signes d'échec de leurs politiques économiques. Ce qui n'est que partiellement vrai car les migrations sont un phénomène universel porté aujourd'hui par la pression du modèle consumériste des pays riches qui fait que les revenus générés localement sont incapables de suivre les besoins de consommateurs même si les PIB étaient multipliés par 4.

  • pyranha (H) 10/02/2024 00:33 X

    Merci Mr Mohamed Haidara ça fait si longtemps que je vous ai perdu de vue dans ce panel. Santé paix et longévité à vous.

  • Marathon NDB (H) 09/02/2024 10:46 X

    J'aime nos enfants qui voyagent, séjournent dans d'autres contrées et puis retournent pour partager avec nos populations leurs acquis. Votre geste Mme Khady FAYE vous GRANDIT et prouve que vous avez compris que personne ne viendra à notre place bâtir la MAURITANIE.

    Bravo et Félicitation Mme Khady FAYE !!!

    Votre dévoué Mohamed HAIDARA Directeur Général & Fondateur du MARATHON INTERNATIONAL de NOUADHIBOU