22-02-2024 22:30 - Le ministre de l’Economie signe une convention de 40 millions d’euros avec l’ambassadeur de France en Mauritanie

Le ministre de l’Economie signe une convention de 40 millions d’euros avec l’ambassadeur de France en Mauritanie

La Dépêche - Son Excellence le ministre de l’Economie et du Développement Durable, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh, a signé ce mercredi après-midi à Nouakchott, avec SEM. Alexandre Garcia, ambassadeur de France en Mauritanie, deux conventions d’un montant total de 40 millions d’euros destinés au financement du Projet Intégré de Mobilisation des Eaux de surface (PIME).

Ce financement concerne une subvention à hauteur de cinq millions (5.000.000) d’euros et un prêt de trente-cinq millions (35.000.000) d’euros, soit un total d’environ un milliard sept cents millions (1.700.000.000) MRU.

Le présent projet vise à atténuer la fragilité socio-économique des populations rurales, en renforçant la sécurité alimentaire et la concertation autour de l’accès aux ressources naturelles. Plus précisément, le projet participera à la réhabilitation et la valorisation agropastorale de 36 barrages pour une superficie de 2 600 hectares.

Dans son discours de circonstance, le ministre de l’Economie et du Développement Durable a déclaré que le présent projet est en cohérence avec la Stratégie Nationale d’accès durable à l’eau et à l’assainissement à l’horizon 2030, adoptée par l’Etat.

Cette stratégie comprend plusieurs axes, dont l’approvisionnement en eau potable et la gestion des ressources en eau, y compris la mobilisation et la valorisation des eaux de surface pour la construction de barrages et la gouvernance du secteur de l’hydraulique.

Le ministre a souligné que ces deux financements permettront la construction de 36 barrages de retenue des eaux de surface dans 9 wilayas, ce qui permettra d’aménager 2 600 hectares de terres agricoles au profit d’environ 106 000 personnes.

Le projet contribuera également à la sécurité alimentaire, à la réduction de la fragilité en milieu rural et à l’amélioration de l’accès des populations rurales à l’eau, tant pour l’agriculture que pour l’élevage. Il contribuera également à atténuer les conflits liés aux ressources en eau. La culture maraîchère et les coopératives féminines seront soutenues grâce à ce financement.

Il a ajouté que le projet que la seconde partie du financement, 20% de l’enveloppe, sera consacrée à la gouvernance et l’accompagnement du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

M. le ministre a également souligné que la construction de ces barrages s’inscrit dans le cadre du ProPEP de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, dans le cadre duquel, un programme ambitieux de construction de 100 barrages de retenue des eaux de surface dans différentes régions du pays pour les besoins agropastoraux, a été lancé en septembre 2020.

Le projet en question répond à plusieurs objectifs de développement de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée en cours d’exécution. Sa réalisation constitue une étape importante pour atteindre plusieurs Objectifs de Développement Durable, notamment les objectifs 1, 2, 5, 6 et 13, qui concernent l’élimination de la faim et de la pauvreté, l’autonomisation des femmes, l’accès à l’eau et à l’assainissement et la lutte contre les effets du changement climatique.

Pour sa part, l’ambassadeur de France a déclaré que l’amélioration de la gestion des ressources en eau et de l’accès à l’eau pour tous les usages agropastoraux et humains (consommation d’eau potable) constitue la priorité de l’engagement signé.

“Les innovations techniques, l’amélioration de la connaissance des ressources et les réformes sectorielles, tels sont les axes d’effort que la coopération entre les deux pays souhaite poursuivre ensemble dans ce nouveau projet”, a-t- il noté.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Ismaël Ould Abdel Vettah, de la directrice de l’Agence Française de Développement en Mauritanie, Mme Bénédicte Brusset ainsi que de responsables des départements concernés.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2364

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)