02-03-2024 16:33 - Mauritanie : la pénurie de professeurs du secondaire un mauvais signal pour l’accélération de la réforme du système éducatif

Mauritanie : la pénurie de professeurs du secondaire un mauvais signal pour l’accélération de la réforme du système éducatif

Kassataya - En reconnaissant que la Mauritanie manque d’enseignants secondaires, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique fait un aveu d’échec de l’éducation nationale qui ne date pas d’aujourd’hui.

C’est le premier signal officiel de la pénurie d’enseignants qui ne concerne pas seulement le cycle secondaire. Ce sont les résultats insuffisants éducatifs du fondamental au supérieur qui sont pointés du doigt par les observateurs au moment où la réforme du système éducatif entre dans sa deuxième année.

C’est effectivement le manque de formation de professeurs du secondaire depuis plus d’une décennie qui impacte sur les écoles supérieures d’enseignement.

Cette grave pénurie d’enseignants est la résultante d’une arabisation à outrance qui fait baisser le niveau des enseignants aussi bien dans le fondamental que le secondaire ainsi que le niveau des élèves.

Les résultats catastrophiques des dernières années du Baccalauréat et des concours d’entrée en sixième sont significatifs à cet égard. L’aveu du ministre de l’Enseignement supérieur est un mauvais signal pour la réforme du système éducatif qui accentue le fossé entre les écoliers arabophones et non arabophones.

C’est ce même système qui génère aujourd’hui la fuite d’enseignants vers les Etats-Unis et vers le privé mauritanien et l’exode des cerveaux de professeurs d’Université.

Par ailleurs la répression policière des étudiants cette semaine à l’Université de Nouakchott et qui manifestent contre la discrimination de l’attribution des bourses est révélatrice d’un Etat policier et d’un malaise profond de l’enseignement supérieur.

Le ministre devrait prendre au sérieux ce mécontentement. C’est tout l’édifice du système éducatif qui risque de s’écrouler et de compromettre ainsi l’avenir du pays.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1856

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • PalabreNktt (H) 02/03/2024 19:33 X

    Mr Kane, ce n’est pas seulement l’enseignement qui est foutu et qui part en couille, c’est tout le pays qui va mal et très mal d’ailleurs, il suffit de voir les autres secteurs du pays pour comprendre que cet homme et son équipe d’intérêt personnel mènent ce pays vers le mur en béton qui est en face, Ghazouani doit tout simplement démissionné, il ne contrôle plus rien et ne se rappelle de rien a part dormir dans le ciel avec du Kérosène, chaque fois qu’il prend son thé, une goutte du produit fait son chemin, pour le rendre plus amnésique, il est le problème et non la solution.

  • PalabreNktt (H) 02/03/2024 19:31 X

    Mr kane, dites nous, vous qui êtes journaliste et qui rentrer partout et souvent vous avez des infos de taille, quel est le secteur qui marche dans ce pays a part les détournement des deniers et le détournement des projets, comme aussi des projets qui commencent et ne finissent jamais. Je suis entièrement d’accord avec vous les conséquences de cette manque d’enseignants qualifiés est un très mauvais signal qui ne date pas d’aujourd’hui ni d’hier, mais Mr kane, les mauritaniens sont très qualifiés dans le domaine des changements pour un début, dans le but justement de prendre les commissions des changements effectués.

  • PalabreNktt (H) 02/03/2024 19:28 X

    La pénurie de professeurs dans le secondaire n’est que la partie visible dans l’enseignement, il ne faut pas aller dans le primaire ou des enseignants étaient des bergers qui ont laissés ou vendus les troupeaux, pour venir dans la capitale ou l’intérieur du pays enseignés l’arabe sans savoir l’écrire, tout cela pour arabiser un pays loin d’être arabe, tous les professeurs et autres professionnels de l’enseignement primaire et secondaire sont dans le marché avec des boutiques remplit de marchandises et personnes, d’ailleurs aucun ministre n’ose réclamer leurs présences dans le corps, pourtant ils touchent leurs salaires chaque mois.