01-04-2024 23:06 - Investissement : Les dessous de l’affaire «Taqa Arabia »

Investissement : Les dessous de l’affaire «Taqa Arabia »

La Dépêche - Le ministère a demandé et obtenu du conseil des ministres, le 27 mars 2024, l’autorisation de signature d’un Contrat d’Exploration- Production (CEP) sur le bloc gazier de Banda et Tevet. Mais déjà des interrogations fusent sur les capacités du consortium arabe à lever les fonds nécessaires au développement des réserves concernées.

On en sait un peu plus aujourd’hui sur les contours du contrat d’exploration-production noué par l’Etat pour le développement du champ gazier Banda avec le consortium d’entreprises « Taqa Arabia et GoGas Holding ». Le projet est considéré comme alléchant pour la Mauritanie dans ses vieilles ambitions pour la transformation de ses importants gisements gaziers en « gas-to-power ».

Cette éventualité permettrait, sans doute, de rendre bon marché l’énergie dans notre pays. Une condition sine qua non pour son développement industriel accéléré.

Une forte délégation venue du consortium, reçue par le président de la République, Mohamed Ould Ghazouani, a assisté à la signature du CEP entre notre ministre du pétrole et le président du conseil d’Administration de « GoGas » officialisant l’accord.

La partie mauritanienne assure que « des négociations avec le consortium ont abouti à la détermination des termes techniques, économiques et fiscaux du Contrat-Production sur le bloc ». Ces conditions sont toujours tenues au secret.

Mis en sourdine depuis quelques années, en dépit des tentations exprimées par plusieurs investisseurs étrangers, le projet nécessite pour sa faisabilité des entreprises sérieuses ayant les capacités techniques et une surface financière pour sa réalisation. Il s’agit, en effet, pour la concrétisation de ce projet de la mise en place de gazoducs longs de plusieurs de kilomètres et de centrales pour parvenir au gas-t-o-power. La Mauritanie entendrait, via ce procédé, produire 120MW.

Le coût d’investissement est faramineux. Et il y aussi comme des zones d’ombre se rapportant à la santé financière du consortium et notamment à sa locomotive, la société « Taqa Arabia». Ses actions se dépréciaient graduellement en bourse.

La question essentielle face à ce qui semble aujourd’hui un état de fait concernant l’accord scellé est de savoir comment « Taqa Arabia » et « GoGas » vont mobiliser près d’un milliard USD environ pour cet investissement colossal ?

JD





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 674

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ouldsidialy (H) 02/04/2024 11:09 X

    Il y a un problème avec cette entreprise : elle envisagerait de réserver une part de la matière première à son pays d'origine. C'est louche, n'est-ce pas ?