04-04-2024 18:27 - Le Zimbabwe décrète l'état de catastrophe nationale face à la sécheresse et à ses conséquences alimentaires

Le Zimbabwe décrète l'état de catastrophe nationale face à la sécheresse et à ses conséquences alimentaires

RFI Afrique - Le président du Zimbabwe a déclaré ce 3 avril 2024 l'état de catastrophe nationale. Ce pays d'Afrique australe est en proie à une grave sécheresse liée au phénomène climatique El Niño, qui a fait resurgir le spectre de la faim pour des millions de personnes.

Le Zimbabwe est le troisième pays d’Afrique australe à mettre en place ce dispositif, après le Malawi et la Zambie, ce qui va lui permettre de débloquer des fonds exceptionnels pour faire face à la crise.

Aucun Zimbabwéen ne doit succomber à la faim, a déclaré mercredi soir le président Emmerson Mnangagwa.

Selon lui, 2,7 millions de personnes devraient manquer de nourriture cette année, en raison des faibles pluies. Et les récoltes en céréales ne devraient nourrir qu’à peine plus de la moitié de la population, a-t-il alerté.

L’état de catastrophe nationale va permettre au gouvernement de débloquer des fonds exceptionnels pour acheter des céréales aux pays voisins. Mais cette année, les fournisseurs traditionnels, la Zambie et le Malawi, risquent, eux aussi, d'enregistrer de mauvaises récoltes et donc d’être dans l’incapacité d’aider leur voisin.

Selon l’Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) des Nations unies, certaines régions du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, de la Zambie et du Zimbabwe, n’ont reçu que 80 % des précipitations ces derniers mois.

Selon un expert en agriculture, l’Afrique du Sud – dont la production de maïs est la plus importante de la région – ne dispose quant à elle que d’un excédent limité à exporter vers ses voisins. Il va donc falloir chercher ailleurs.

Mais l’importation de maïs signifie également une augmentation des prix des denrées alimentaires, prévient ce même expert.

Le Zimbabwe était autrefois le grenier de la région, exportant blé, maïs, tabac. Aujourd’hui, le gouvernement zimbabwéen incite les agriculteurs à réorienter les cultures vers des céréales plus résistantes, comme le sorgho.

Par RFI





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 0
Lus : 963

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)