09-04-2024 21:40 - La Mauritanie a pris toutes les mesures militaires et sécuritaires pour protéger ses frontières (Gouvernement)

La Mauritanie a pris toutes les mesures militaires et sécuritaires pour protéger ses frontières (Gouvernement)

AMI - "La Mauritanie n’a pas fermé les yeux sur le meurtre de ses citoyens aux frontières, prenant toutes les mesures militaires et sécuritaires, y compris des opérations de sensibilisation sur les risque de franchir les frontières.

En plus, notre armée répondra à toutes les incursions étrangères qui tentent délibérément de pénétrer dans nos frontières", a déclaré M. Nani Ould Chrougha, ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines.

En réponse à une question, commentant les résultats du conseil des ministres, Ould Chrougha, accompagné du ministre de l’Economie et du Développement Durable, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh, a souligné que des forces armées peuvent entrer par inadvertance dans nos frontières lors de certaines opérations militaires, en raison de la nature géographique sur les frontières, et que notre armée peut pénétrer dans les frontières d’autres pays voisins pour les mêmes raisons.

Commentant une autre question sur l’apparition de Son Excellence le Président de la République sur une photo de groupe mettant en vedette le Président de l’État d’Israël, le porte-parole du gouvernement a déclaré que Son Excellence le Président de la République se tenait uniquement aux côtés du Président du Rwanda, qui l’avait invité, en sa qualité de Président de la Mauritanie et de l’Union africaine, à assister à la commémoration du génocide commis au Rwanda 1994.

De son côté, le ministre de l’Economie et du Développement Durable, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh, a indiqué que le projet de loi permettant la ratification de l’accord de prêt signé le 22 février 2024, à hauteur de 33 millions d’euros, entre la République Islamique de Mauritanie et l’Association Internationale de Développement, destiné à financer le développement du Bassin du fleuve Sénégal et à soutenir sa résilience, vise à améliorer l’accès des citoyens aux services dans ces zones, ainsi qu’à créer une économie locale capable de répondre immédiatement aux urgences.

S’agissant d’un projet de loi permettant la ratification de la convention de prêt signée le 21 février 2024 entre la République islamique de Mauritanie et l’Agence française de Développement, dédié au financement du projet intégré de mise en bouteille des eaux de surface, il a affirmé que le projet prévoit la construction de 36 barrages dans des dizaines de communes dans plusieurs wilayas (les deux Hodhs, l’Assaba, le Tagant, le Gorgol et l’Inchiri), à hauteur de 5 millions d’euros.

Il a ajouté que le projet vise à atteindre la sécurité alimentaire dans ces zones en mettant l’accent sur l’utilisation optimale des eaux de surface dans ces zones, notant que le travail du projet se fera en concertation avec la communauté locale (élus locaux et organisations de la société civile), afin de soutenir la décentralisation.

S’agissant du projet de loi permettant la ratification de l’amendement signé le 15 février 2024 à Rome à l’accord de financement relatif au cofinancement du projet de gestion durable des ressources naturelles, de transformation municipale et d’organisation des producteurs ruraux signé le 23 juin 2020 à Rome entre la République islamique de Mauritanie et le Fonds international de développement agricole, le ministre a indiqué que le projet vise à soutenir le développement local, à hauteur de 1 milliard 920 millions MRU.

Le ministre a souligné que le Conseil des ministres a approuvé aujourd’hui un projet de loi permettant la ratification de l’accord de prêt signé le 1er mars 2024 entre la République islamique de Mauritanie et l’Association internationale de Développement destiné au financement de la politique de développement de la gestion fiscale et de la résilience, en plus de la déclaration relative au programme spécial d’appui à la résilience des communautés rurales au Hodh Chargui 2024.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1644

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)