21-04-2024 10:51 - Mali : le ministre de la Défense mauritanien reçu à Bamako pour évoquer les tensions à la frontière

Mali : le ministre de la Défense mauritanien reçu à Bamako pour évoquer les tensions à la frontière

RFI Afrique - Double protestation du gouvernement mauritanien contre « les exactions répétées » subies par ses ressortissants en territoire malien à la frontière entre les deux pays. Un diplomate en poste à Nouakchott a été convoqué au ministère des Affaires étrangères et une délégation mauritanienne s’est rendue à Bamako.

À peine l’ambassadeur du Mali en Mauritanie a eu le temps de transmettre à Bamako la protestation des autorités de ce pays voisin que le ministre mauritanien de la Défense a été reçu dans la capitale malienne.

Il a remis au chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, un message officiel. Nouakchott proteste contre « les exactions répétées » subies par ses ressortissants dans des localités situées à la frontière entre les deux pays.

Une source sécuritaire mauritanienne apporte des précisions : Généralement, explique notre interlocuteur, à partir du mois de mars, les éleveurs mauritaniens en transhumance se retrouvent en territoire malien. Comme par le passé, poursuit la même source, ils ont très récemment été l’objet « d’exactions ». Aucun bilan précis des victimes civiles n’a été communiqué.

Comme responsable de ces exactions, une autre source sécuritaire mauritanienne pointe du doigt l’armée malienne et les combattants du groupe russe Wagner, avant de terminer : « Nous n’allons plus rester les bras croisés ». Côté malien, il n'y a pas eu de réaction officielle, une volonté de faire baisser la tension ?

Avec notre correspondant dans la région,
Serge Daniel





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 0
Lus : 1083

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)