08-07-2024 00:04 - La Mauritanie ne se fera jamais par le martyre ou l'exclusion

La Mauritanie ne se fera jamais par le martyre ou l'exclusion

La Mauritanie ne se fera jamais par le martyre ou l'exclusion. Elle ne se fera jamais non plus par le consensus hypocrite imposé ou la démocratie de façade...

Elle ne se fera pas moins encore par l'injustice, la gabegie, le tribalisme, le communautarisme, le népotisme... Elle ne se fera pas non plus par la violence, l'instabilité, les préjudices aux biens publics, à l'intégrité des personnes et à leurs droits et libertés...La question maintenant est de savoir situer les responsabilités.

Le premier responsable d'une quelconque situation préjudiciable à un peuple, ne peut bien évidemment avoir ses origines que dans l'injustice et la négation des droits. Le premier droit à respecter c'est celui de la dignité de l'homme quelle que soit sa race, sa couleur de peau ou son origine sociale.

Garantir la dignité du citoyen suppose qu'il soit et qu'il sente être traité au même titre que tous ses concitoyens. Toute propension à réfléchir ou agir à partir d'un prisme de supériorité, de suprématisme, de condescendance dans la gestion des hommes et de leur relation avec la res publica conduit inéluctablement à une situation conflictuelle à court moyen ou long terme.

L'accumulation de tels comportements conduit à l'accumulation des ressentiments qui tôt ou tard conduira à l'indignation, puis au désarroi puis au désespoir et malheureusement in fine au besoin de rébellion contre un statuquo...Alors sachons qu'ils se font des illusions tous ceux qui croient que c'est par le recours au communautarisme, au positionnement identitaire, aux appels à la vindicte contre telle ou telle communauté dans un sens vertical comme horizontal, que l'on pourra mettre fin à l'exacerbation des contradictions secondaires, des fractures sociales et communautaires.

Qu'ils sachent aussi tous ces décideurs obnubilés par l'instinct sécuritaire quitte à ce qu'il s'en suive emprisonnement ou mort d'hommes qu'ils font fausse route et qu'ils se mettent sur la conscience des actes qu'ils auront à justifier sur terre et dans l'au-delà. Le maintien de l'ordre est devenu une science enseignée avec pour socle fondamental la légitime défense et la prohibition de toute violence contre les manifestants pacifiques...Une violence qui devrait être calibrée en fonction de la gravité de l'acte du manifestant. Ce maintien de l'ordre devient d'ailleurs répression politique dès lors que des dirigeants entendent éliminer les voix de l’opposition et de la dissidence trop dérangeantes à leurs yeux.

La répression politique fait mal parce qu’elle consiste en l’oppression (c’est-à-dire soumettre une personne à une autorité excessive et injuste) ou la persécution (imposer à une personne un traitement injuste et cruel de manière acharnée) d’un individu ou d’un groupe de personnes (organisées ou non) pour des motifs politiques. Cette répression vise à restreindre ou empêcher la participation de cet indi­vidu ou de ces groupes à la vie politique de la société.

La répression politique se manifeste à travers des gestes comme la discrimination politique, la violence policière, l’emprisonnement, la déportation, la suppression des droits et libertés constitutionnels, etc. Elle s’accompagne d’actions violentes comme le meurtre, la torture, la disparition et ainsi de suite.

Quand cette répression politique est organisée en haut lieu et sanctionnée par les instances étatiques, on peut parler de « terrorisme étatique ». Alors je prie personnellement tous les jours pour que mon pays la Mauritanie soit épargné de ce glissement perceptible qui risque de prendre plus de forme si nous continuons sur le cycle des élections douteuses, des lois liberticides, comme celle sur les symboles, des arrestations d'opposants, des règlements de comptes politiques, de l'embrigadement ainsi que de l'instrumentalisation des institutions et de la résurgence très marquée du tribalisme, de l'ethnocentrisme, du lobbyisme religieux, de la ploutocratie, de l'incurie de l'administration et de l'esprit flagorneur...

J'ai suivi le message du président Ghazouany appelant à l'apaisement et promettant d'agir comme un président de tous les mauritaniens sans distinction. J'ai toujours cru à la sincérité de vos intentions à travers vos excellents discours Excellence...Mon seul souci est de pouvoir constater sur le terrain la pertinence de vos discours....

Ceux de Ouadane et Djeol sont restés lettres mortes....Vous avez cinq ans encore Monsieur le président pour changer de fusil d'épaule et bien faire car il n'est jamais trop tard pour bien faire et bien faire selon ma modeste vision ce sera de faire de votre prochain mandat celui de la transition vers une Mauritanie apaisée, celle des grands changements, du décollage économique et social, de libérer tous les prisonniers politiques y compris l'ancien président Aziz, abroger la loi sur les symboles, engager un dialogue national inclusif avec des hommes comme Biram, Aziz, et les grands leaders politiques qui ont émergé lors de l'élection présidentielle, surtout les jeunes, et qui se sont distingués par leur popularité...

Mais attention laissez les s'opposer....Ne tuez pas la démocratie davantage en réitérant avec eux le coup du pacte républicain à l'instar de celui signé avec d'autres ex opposants et qui est resté lettre morte.

Qu'Allah protège la Mauritanie.

Imam Cheikh.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Imam Cheikh
Commentaires : 4
Lus : 2960

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Ahmedabdallah (H) 08/07/2024 23:49 X

    Bravo Monsieur IMAM CHEIKH pour votre patriotisme authentique qui ne souffre d'aucune faiblesse! Vous avez le courage de vos idées. Sincèrement ce sont de mauritaniens comme vous dont notre Mauritanie abîmée et souillée a grandement besoin! Malheureusement, des hommes comme vous ne sont pas légion dans notre pays.

    Une chose est sûre et certaine: Seul Allah Sait quand est-ce que la poudrière dans laquelle est assise la Mauritanie explosera; la déflagration sera gravement puissante! Les redoutables faucons panarabes, tels que l'actuel ministre de l'intérieur ne quitteront pas l'entourage du président Ghazouani avant d'avoir achevé de détruire les noirs mauritaniens et l'avenir de ceux-ci dans ce pays.

    Leur détermination est sans limites! Et ce qui est particulièrement affligeant c'est que Ghazouani, qui est censé être le père de la Nation Plurielle, protecteur des tous les mauritaniens sans exclusion aucune, demeure cet homme foncièrement impuissant et incapable, tenu en laisse par des idéologues civils et militaires convaincus que la Mauritanie ne doit être qu'exclusivement maure arabo-berbère. Un mal-être extrêmement profond envahit actuellement les mauritaniens, notamment les noirs au sens large!

    Par ce que tous les noirs, y compris les soutiens les plus zélés du régime assassin de ses propres enfants, voient nettement que les pogroms aveugles des années 1990 sont encore plus que jamais possibles aujourd'hui. Le régime de Ghazouani a été souillé encore une fois par ces meurtres abjects qui resteront impunis comme les précédents ; et une inquiétude profonde vient troubler sérieusement tous les patriotes sincères issus de toutes les composantes nationales de notre pays.

    La réaction des faucons entourant le président Ghazouani, consistant à distribuer de l'argent public aux familles noires mauritaniennes éplorées par la perte des êtres chers sonne comme la délivrance abjecte d'un "Permis de tuer des noirs et de violer des domiciles des mauritaniens noirs". Et, loin de toute recherche impartiale de Justice, d'étouffer et de blanchir ces crimes odieux auxquels le monde entier a assisté!

    Ces personnes détentrices de la force publique, guidées par une haine profonde de leurs semblables à la mauvaise couleur de peau, opèrent impitoyablement au nom du président Ghazouani, car se sachant protégées et intouchables.

    Le président Ghazouani ne pourra jamais, au plus grand jamais, jusqu'à l'extinction du Soleil, faire quoique ce soit pour apaiser les cœurs meurtris des proches des victimes, encore moins pour dissiper l'inquiétude manifeste des plusieurs centaines de milliers de noirs mauritaniens face à leur élimination visiblement méthodiquement planifiée sur le long terme. Ghazouani, ton nom demeurera souillé à jamais; ton nom rappellera toujours celui du sanguinaire Maoawiya Ould Sid'Ahmed Taya, avec lequel tu partages le même projet d'effacement des noirs mauritaniens.

  • Ahmedabdallah (H) 08/07/2024 23:28 X

    Bravo Monsieur IMAM CHEIKH pour votre patriotisme authentique qui ne souffre d'aucune faiblesse! Vous avez le courage de vos idées. Sincèrement ce sont de mauritaniens comme vous dont notre Mauritanie abîmée et souillée a grandement besoin! Malheureusement, des hommes comme vous ne sont pas légion dans notre pays. Une chose est sûre et certaine: Seul Allah Sait quand est-ce que la poudrière dans laquelle est assise la Mauritanie explosera; la déflagration sera gravement puissante! Les redoutables faucons panarabes, tels que l'actuel ministre de l'intérieur ne quitteront pas l'entourage du présidant Ghazouani avant d'avoir achevé de détruire les noirs mauritaniens et l'avenir de ceux-ci dans ce pays. Leur détermination est sans limites! Et ce qui est particulièrement affligeant c'est que Ghazouani qui est censé être un père de la Nation Plurielle, protecteur des tous les mauritaniens sans exclusion aucune, demeure cet homme foncièrement impuissant et incapable, tenu en laisse par des idéologues civils et militaires convaincus que la Mauritanie ne doit être qu'exclusivement maure arabo-berbère. Un mal-être extrêmement profond envahit actuellement les mauritaniens, notamment les noirs au sens large! Par ce que tous les noirs, y compris les soutiens les plus zélés du régime assassin de ses propres enfants voient nettement que les pogroms aveugles des années 1990 sont encore possible aujourd'hui. Le régime de Ghazouani a été souillé encore une fois par ces meurtres abjects qui resteront impunis comme les précédents, et une inquiétude profonde vient troubler sérieusement tous les patriotes sincères issus de toutes les composantes nationales de notre pays. La réaction des faucons entourant le président Ghazouani consistant à distribuer de l'argent public aux familles noires mauritaniennes éplorées par la perte des êtres chers sonne comme la délivrance abjecte d'un "Permis de tuer des noirs et de violer des domiciles des mauritaniens noirs". Et, loin de toute recherche impartiale de Justice, d'étouffer et de blanchir ces crimes odieux auxquels le monde entier a assisté! Ces personnes détentrices de la force publique, guidées par une haine profonde de leurs semblables à la mauvaise couleur de peau opèrent impitoyablement au nom du président Ghazouani, car se sachant protégées et intouchables. Le président Ghazouani ne pourra jamais, au plus grand jamais, jusqu'à l'extinction du Soleil, faire quoique ce soit pour apaiser les cœurs meurtris des proches des victimes, encore moins pour dissiper l'inquiétude manifeste des plusieurs centaines de milliers de noirs mauritaniens face à leur extinction visiblement planifiée sur le long terme. Ghazouanie ton nom demeurera souillé à jamais; ton nom rappelera toujours celui du sanguinaire Maoawiya Ould Sid'Ahmed Taya, avec lequel tu partage le même projet d'effacement des noirs mauritaniens.

  • Ya-Biladi (H) 08/07/2024 21:24 X

    Mr Imam CHEIKH, la Mauritanie ne se fera pas avec ce que vous venez de dire comme un bon citoyen que vous êtes et cadre dans la Mauritanie reconnu par vos interventions dans la presse que vous faites parti. Mais Mr IMAM, pourquoi a chaque fois c’est une seule communauté qui paye par la perte de ses enfants ou de ses hommes politiques par la mort dans les commissariats, est ce que être noir en Mauritanie est un crime, est ce que dire non au système est un crime, est ce qu’il est dit que la Mauritanie nouvelle appartient aux hommes des tribus puissants, qu’être noir est pareil avec qu’être moutons morts, pourquoi nos forces de l’ordre constitués de la même communauté tue les autres sans aucune impunité et d’ailleurs félicité a chaque fois que cela se passe, pourquoi on n’a pas entendu le ministre de l’intérieur condamné les tueries de Kaedi, voulant mettre cette touche de méchanceté sur un potentiel candidat qui n’était même pas sur place, surtout que les tués étaient dans un commissariat de police, comme cela s’est passé avec SOUVI et les autres, pourquoi aucun cadre de la communauté maure n’a dénoncé ces crimes, pourquoi ce passe droit sur la vie des gens sans suite, mais avec ces crimes réunit, on se permet de parler de l’Islam, de Dieu et de son prophète, j’attendais de vous que vous condamné ces actes ignobles que vous devriez au premier coup de plume condamné, ce qui défendent aujourd’hui Ghazouani savent qu’il est sous contrôle d’un lobby d’homme d’affaire qui le force et le maintiennent pour la continuité du pillage des ressources Nationale, ce qui est dangereux et incompréhensible, c’est cette opacité autour du faux et usage de faux sur les deniers publics, Ghazouani plongera encore plus ce pays dans l’obscurité et a jamais.

  • mdmdlemine (H) 08/07/2024 13:59 X

    Bien dit. La frustration d'une bonne partie des mauritaniens sera le pire des obstacles qui plombera la marche saine vers la maturité, la paix civile et la communauté de destin