03-04-2013 12:52 - Le président Aziz impliqué dans une opération d’accaparement de terrains [Fac similés]

Le président Aziz impliqué dans une opération d’accaparement de terrains [Fac similés]

Au lendemain du coup d’Etat qui l’a porté au pouvoir, le président Mohamed Ould Abdel Aziz avait fait de l’accès des pauvres à la propriété foncière un cheval de bataille.

Plus tard lors des élections ce thème reviendra comme un leitmotiv et le président candidat visitera à plusieurs reprises les Kebbas en fustigeant au passage les pouvoirs passés qui étaient caractérisés selon lui par des distributions de terrains clientélistes dont ne profitaient que les barons de ces régimes.

Ce discours très populiste eut un écho favorable dans les milieux pauvre et contribuera grandement à faire coller au candidat, l’étiquette de candidat des pauvres. Seulement car il ya un seulement, au vu des documents auxquels nous avons eu accès, le colonel Mohamed Ould Abdel Aziz s’était lui aussi généreusement servi alors qu’il n’était encore que l’homme fort du CMJD qui avait pris le pouvoir en chassant Ould Taya en 2005.

En effet avant de remettre le pouvoir au président élu, les trois hommes forts du CMJD que sont Ely Ould Mohamed Vall, Mohamed Ould Abdel Aziz et Mohamed Ould Ghazwani s’étaient attribués chacun dix lots parmi la centaine que distribua en catimini le Ministre des Finances de l’époque Abdallahi Ould Souleymane Ould Cheikh Sidiya.

L’actuel chef de l’Etat se fit attribuer les lots 66 NOT EXT Module M EXT au nom de Ahmedou Ould Abdel Aziz, celui là même qui, selon certaines rumeurs, s’apprêtait à déposer plainte contre certains medias en disant qu’il n’a jamais tiré aucun profit de la présence de son père au pouvoir.

Ensuite le lot 67 au nom de Leyla mint Mohamed, le lot 68 (600m2) au nom de l’épouse du chef de l’Etat Tekber mint Ahmed, le lot 69 au nom de Ahmedou Ould Eleya, le lot 70 au nom de Hamza Ould Abdel Aziz, le lot 71 au nom de Abdel Aziz Ould Eleya, le lot 72 au nom Bedredine Ould Abdel Aziz, le lot 73 au nom de Asma Mint Mohamed, le lot 74 au nom de Keva Mint Abdel Vettah et le lot 75 de (100m2) au nom de Khadi Mint El Ghoutb.

Donc au moment ou le président et ses thuriféraires se gargarisent de la distribution de lots allant de 120m2 à 180m2 situés à plusieurs kilomètres du centre ville et n’ayant aucune valeur marchande réelle, il obtient pour ses proches des terrains situés juste derrière le lotissement ATOIT, pas loin de la zone que le président avait visité ordonné l’assèchement à coup de centaines de bennes de tout venant.

Signalons au passage que selon différentes sources, ces bennes aurait été louées par l’administration auprès de Foyl Ould Lahah proche cousin du président.

Pour sa part Ghazwani s’octroya les lots de 1 à 10 alors que Ely Ould Mohamed Vall se fit octroyer les lots de 55 à 65. Bien entendu c’était assez courant que les dirigeants se servent lors des distributions de terrains très convoités.

Mais quand on arrive au pouvoir et qu’on veut la rédemption, on peut bien rendre ces terrains à la collectivité car ils ont été obtenus illégalement et en toute opacité. N’oublions pas que l’une des justifications avancées pour le coup d’Etat contre Sidi Ould Cheikh Abdallahi est que la première dame de l’époque s’octroyait des terrains même si ce n’était que des concessions provisoires.

Bien entendu aucun critère ne prévaut pour ce type d’attribution sinon l’interventionnisme et le favoritisme. Elles s’effectuent dans l’opacité totale et au gré du bon vouloir des tenants du pouvoir.

Signalons qu’en 2007 l’ex-inspecteur d’Etat Mohamed Ould Horma avait diligenté une enquête au sujet de la réalité des distributions des terrains intervenues mais seulement depuis le 1er mai 2007 et seulement par la Wilaya, il ne s’intéressa guère à celle du ministère des Finances. Cette enquête avait pour but de déterminer la nature de ces distributions, la régularité des procédures suivies et les bénéficiaires de ces attributions.

Ces investigations avaient permis de constater qu’un lotissement avait été établi par le Ministère de l’Equipement, seulement deux jours avant le deuxième tour des élections présidentielles et ne répondait à aucun besoin urbanistique immédiat car situé très loin dans une zone inhabitée, derrière la route reliant le Port de l’Amitié et la commune de Riyad. Pourtant ce lotissement situé lui en plein centre de Tevragh Zeina semble encore plus irrégulier et plus clientéliste.

Mais ce qui serait encore plus grave serait de constater que les moyens publics avaient été utilisés pour valoriser des parcelles qui sont désormais dans le domaine privé du président et de ses proches.

Entamé depuis 2010, le projet de restructuration des quartiers précaires ou « Gazras » de Nouakchott et qui devrait à terme parvenir à la disparition totale des bidonvilles est la clé de voute du programme du président Mohamed Ould Abdel Aziz mais force est de constater qu’on est jamais mieux servi que par soi même.

B.C. (Le Quotidien de Nouakchott)












Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.




Commentaires : 14
Lus : 13161

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (14)

  • sindibad (H) 08/04/2013 21:29 X

    il n'ya rien de scandaleux d'acheter des lots de terrains misent en vente par l'état. le quotidien de nouakchott, comme bien la source qui achète les diffamations contre aziz vous a payé ,à mon avis votre poisson d'avril ne vaux pas beaucoup....

  • BLAKGEND (H) 03/04/2013 21:08 X

    Mécanographe, gérant de bains turcs ou marocains je ne sais, cité dans des affaires de trafic de drogue et maintenant de terrains, je pense qu'il est temps que le président et son staff de communicants lèvent le voile sur tous ces mics macs.

    En France on est entrain de lyncher un ministre parce que simplement il a un compte en Suisse. Alors qu'en Mauritanie on parle de blanchissement d'argent et de comptes ouverts sur la planète Mars.

  • diallo2256 (H) 03/04/2013 20:51 X

    Vous là du Quotidien De Nouakchott, vous vous fouttez de qui ici, hein? Vous nous montrez un permis, un seul et: - au nom de qui? nada;
    - profession: nada;
    - adresse nada.

    Et vous voulez nous faire gobber que ce sont des preuves que le président Aziz et sa famille se sont accaparer des terrains destinés aux pauvres.

    Messieurs du Quotidien de Nouakchott, n'etes vous en train de devenir les monsieurs du "Queue de Nouakchott"?

  • 6bam (H) 03/04/2013 19:05 X

    Eh bien voila encore notre Q de Nktt alias bOUMATOU

  • babavall (H) 03/04/2013 16:06 X

    Que les plumitifs de Bouamatou nous éclairent sur les terrains qu'il se serait offert sur toute l’étendue du pays, et qu'il vendrait pour des fortunes colossales; qu'il rende déjà les 20 millions $ à l'ambassade des Etats Unis d'Amérique pour le méga terrain jouxtant sa clinique Ibn Sina, auquel doit s'ajouter ses immenses concessions du temps de Taya.

  • babavall (H) 03/04/2013 15:59 X

    Jedna , Moussa et leurs acolytes essaient de nous mener en bateau avec leur saga de manipulation: le président Aziz a réussi à vous sortir de vos gonds, parce qu'il a osé désacraliser les grands prédateurs... qu'importe ce que vous nous sortez tous les jours, l'opinion sur le président Aziz est déjà largement faite: il est bien le seul chef d'Etat mauritanien à avoir réussi de façon efficience et volontariste, la lutte contre l'impunité, la gabegie et la délinquance. Tout le reste n'est que baratin auquel personne ne croit!

  • hamoud1993 (H) 03/04/2013 15:53 X

    Bonjour,
    Certes ce n'est pas bien de se faire attribuer des terrains quand on est au pouvoir... Mais que peut nous dire le Quotidien de Nouakchott sur le terrain vendu par M. Bouamatou aux Etats-Unis d'Amérique pour 20 millions de dollars US, alors qu'il l'aurait obtenu pour rien...

  • lemaure67 (H) 03/04/2013 15:39 X

    C'est du n'importe quoi. On cherche dans les archives des années 2007 pour sortir du chiffons. Si on va plus loin et on fouille les archives des années 90 et les années 2000 on découvrira des choses qui pâliront les opposants d'aujourd'hui et particulièrement le maître de QDN et de Mauriweb. Je le vois mourir de honte.

  • Brahim Sidatty (H) 03/04/2013 15:24 X

    Je pense que Aziz doit à l'opinion nationale des explications après toutes ces accusations (parfois prouvées). Alors je lance appel aux internautes de faire signer une pétition en ligne demandant à Aziz de s’expliquer sur ces allégations sous peine d'être discrédité.

  • njerel (F) 03/04/2013 13:31 X

    kala ko woni e lahal ma juude njiitu. Tout ce qui se trouve dans une assiette les mains vont retrouver. Cela est dangereux pour un pays en voie de développement. Seykiin muritani.

  • graaniya (H) 03/04/2013 13:21 X

    Voila un Article qu’on pourrait classer de propagande mensongère et diffamatoire, Il faut être débile pour croire à cette bande de p.....s journalistes déboussolés du Quotidien de Nouakchott qui viennent de publier cet article mensonger et diffamatoire, QUOTIDIEN DE NKTT ET MAURIWEB ,vos propagandes sont très basses.

    Vive AZIZ, Vive AZIZ

  • Nduyeejo (F) 03/04/2013 13:19 X

    Si seulement toutes ces accusations s'avère réelles, le président doit mourir de honte. Alors y a que lui et ses proches amis, parents, employés qui ont le droit et le devoir de voler. Par contre si t'es honnête bosseurs il te limoge.

    Le président des pauvres est allergique au citoyens honnête.

  • amouls (H) 03/04/2013 13:05 X

    Bon, les choses commencent à filtrer petit à petit. Je m'en fout des personnes derrières, mais on voit bien que l'actuel président n'est pas au dessus de la loi. Et on ne peut pas dire que toutes ses allégations sont fausses. on demandait sans cesse des preuves eh bien on les a ces preuves.

    Si demain ce président est réelu ne me dites pas que son élection est régulière

  • KANTAKI (H) 03/04/2013 12:55 X

    QDN, Mauriweb, cela continue, le harcèlement du Président et de sa famille à coup de montages et de mensonges par omission !