23-12-2013 18:02 - Lettre d’adieu d’Ahmed Ould Hamza : Président de la CUN aux citoyens de Nouakchott

Lettre  d’adieu d’Ahmed Ould Hamza : Président de la CUN  aux citoyens de Nouakchott

Chers concitoyens, habitants de Nouakchott,
L’arrivée à terme, au trente et un décembre deux mille treize, de mon mandat à la tête de la Communauté Urbaine de Nouakchott m’offre l’agréable opportunité de m’adresser, une nouvelle fois, et par voie de presse, à vous, pour vous exprimer, tout d’abord, mes plus sincères remerciements pour la confiance que vous avez bien voulu placer en moi en m’élisant au poste de premier magistrat de votre capitale politique , la ville la plus importante et la plus peuplée du pays.

Ce choix dont je suis hautement fier et très honoré a constitué, pour moi, une grande source d’inspiration et d’encouragement dans l’accomplissement de ma délicate et noble mission. Ce que j’ai tenté de faire contre vents et marées et en dépit des nombreux écueils qui ont émaillé cette entreprise.


Tout en me comportant comme républicain et élu de tous les Nouakchottois, toutes tendances politiques confondues, j’ai toujours été animé de la plus ferme volonté et de la plus grande ambition d’assurer aux citoyens de la ville de Nouakchott les meilleures conditions de vie possibles et de faire de leur cité une véritable vitrine du pays et un espace où il fait bon de vivre.

Des résultats probants ont, certes, été enregistrés dans ce domaine, mais, hélas, ils restent très en-deçà de ce que j’aurais voulu et souhaité réaliser. En effet, j’avais l’ambition de mieux faire et de faire plus que je ne l’avais fait, ce à quoi vous vous attendiez de ma part et vous en avez le droit.

Malheureusement, des contraintes indépendantes de ma volonté et de la vôtre, et que je ne voudrai pas détailler ici, m’en ont empêché. Je le regrette fort et m’en excuse auprès de vous chers citoyens, consolé, toutefois en cela, par le fait que, vous et moi, n’avons ménagé aucun effort pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés ensemble pour notre ville.

D’ailleurs, vous serez, ultérieurement, après la passation de service, édifiés sur mon bilan que vous pourrez juger par vous-même. Il y a lieu de préciser, ici, que j’ai été, tout d’abord, élu Maire de Tevragh Zeina où je suis resté moins d’un mois, puis élu Président de la CUN et, par la suite, Président de l’Association des Maires de Mauritanie.

Le mandat de Président de la CUN n’a pas été de tout repos pour moi. Sept ans durant je n’ai pas pris de congé et j’ai eu à subir quelques fois toutes sortes de pressions et d’humiliations, dans l’exercice de ma charge. J’ai été aussi souvent mal compris.

A certains moments, il fallait choisir entre rendre ma démission et changer de bord politique. Je ne l’ai pas fait parce que, le mandat appartient aux citoyens, à mon Parti et à la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) qui m’ont coopté, même si, tout le monde sait, que beaucoup de citoyens de la majorité ont voté pour moi. Qu’ils en soient remerciés ici. Je suis donc resté républicain jusqu’à la fin malgré les difficultés et certains coups bas.

Aussi la gestion de la ville de Nouakchott est-elle, particulièrement, complexe et ne répond-t-elle pas aux standards normaux. En effet, Nouakchott est composé de neuf communes toutes autonomes avec, chacune son Maire, son Conseil municipal et son budget propres. La CUN n’a aucun droit de regard sur la gestion de ces communes qui ne dépendent pas d’elle. Mais, l’inverse est vrai : les neuf communes sont représentées au Conseil Communautaire de la ville et sont, de ce fait, acteurs de la CUN.

Les Maires et Conseillers, membres de cette dernière et représentant ces neuf communes sont donc comptables, chacun en ce qui le concerne, des résultats de leur propre Mairie mais, également, et collectivement de ceux de la CUN. Cette complexité de gestion atypique est, pour beaucoup, dans les disfonctionnements multiples qui peuvent être constatés ça et là.

C’est pourquoi, Nouakchott, à l’instar des grandes villes du monde, devrait avoir une seule mairie centrale, unique et responsable de tous ses démembrements. Une réforme dans ce sens est, depuis cinq ans, en veilleuse au niveau du Ministère de l’Intérieur dont je recommande vivement la mise en œuvre pour la bonne marche des affaires de la ville de Nouakchott.

J’avais la sincère envie de continuer, avec vous, ce n’est pas un secret que je vous dévoile ici, l’œuvre d’épanouissement et de développement de notre capitale, en sollicitant un nouveau mandat municipal. Mais les circonstances en ont décidé autrement.

En effet, j’appartiens au Parti Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), membre fondateur de la COD qui a décidé de boycotter le scrutin du 23 novembre 2013. Militant discipliné, je ne pouvais que me plier à la volonté de mon Parti. Ce qui me permettra, et j’en avais grand besoin, de m’occuper de mes affaires que je n’ai que trop délaissées.

Toutefois, je nourris l’espoir de pouvoir, prochainement, vous retrouver dans le cadre d’un autre mandat politique, pour qu’ensemble nous poursuivions nos efforts de modernisation et de développement de notre chère capitale. Je vous en donne l’assurance et vous promets que ce n’est que partie remise. C’est tout simplement, un répit de combattant.

Elu ou pas, je continuerai mon combat pour la préservation de l’Unité Nationale et des libertés fondamentales et pour l’épanouissement de la jeunesse. Permettez-moi, à la fin de ce mot d’adieu, chers concitoyens, de vous réitérer, individuellement et collectivement et du fond du cœur, mes remerciements les plus sincères pour le précieux soutien que chacun de vous, à sa manière et selon ses moyens, m’a apporté dans l’exercice de mes fonctions de Président de la CUN.

Quoi qu’il advienne, je resterai l’un des fidèles fils de votre ville, la mienne. Je ne ménagerai aucun effort pour apporter ma modeste contribution, à ma manière et selon les règles de la démocratie, à son développement. Je ne terminerai pas sans demander pardon à tous ceux à qui j’ai fait, certes sans le vouloir un quelconque tort mais, également, à ceux qui, peut-être m’ont mal compris.

Tout comme j’accorde un pardon sincère à tous ceux qui m’ont porté préjudice, d’une manière ou d’une autre, durant mon mandat à la tête de la CUN, conformément à l’esprit du verset Coranique : «… Mais si vous [les]excusez, passez sur [leurs] fautes et [leur] pardonnez, sachez qu’Allah est Pardonneur, Très Miséricordieux.» Sorat : At-Tagabun verset N°14 

Je saisis cette occasion pour remercier en votre nom chers concitoyens et au nom des élus de la ville, nos partenaires au développement. Je citerai, notamment, l’Agence Française de Développement(AFD), l’Union Européenne, la Banque Mondiale à travers le PDU, la Coopération Française, Cities alliances, le GRET , le Fonds Mondial pour le Développement des villes (FMDV), la Coopération Espagnol

Mes remerciements vont également aux villes amies et institutions des villes qui nous ont beaucoup aidé dans le cadre de la coopération décentralisée.

Il s’agit de :

-La Région –Ile –De France à travers son Conseil, son Président Jean Paul Huchon et son Vice Président, chargé des relations internationales Roberto Romero et le Conseiller Ali Soumaré ;

-L’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) à travers son Président Bertrand Delanoë, Maire de Paris, de son Secrétaire Permanent, Pierre Baillet et de tout son bureau ;

- La ville de Lausanne, son syndic et ses élus et les villes suisses pour les financements des projets « Eau et Assainissement de Nouakchott » ;

-La ville d’Evry, son Conseil et son ancien Président, le Ministre Manuel Valls ;

- Cités et Gouvernements locaux Unis d’Afrique (CGLUA), son Président Khalifa Ababacar Sall, son Secrétaire Général Jean-Pierre Elong M'BassiI et les Membres du Bureau ;

-Des Maires de certaines villes Jumelées avec Nouakchott, notamment, Brazzaville, Dakar, Bamako, Rabat, Casablanca, Kinshasa, Evry, RIF, Praia, Tunis, Sans oublier Ouagadougou, Saint Louis et Marrakech.

Mes remerciements vont également aux membres de la diaspora mauritanienne, pour leur solidarité avec la ville, à travers les médias et les réseaux sociaux. Je ne saurais terminer ce mot sans remercier de tout mon cœur les immigrés résidant à Nouakchott pour leur contribution au développement de la ville et leur dit qu’ils sont chez eux en Mauritanie.

Mes remerciements vont aussi, au Conseil Communautaire qui, dans sa diversité politique (Opposition et Majorité), m’a épaulé sans faille durant tout mon mandat et à tous mes collaborateurs à la CUN pour le travail accompli. Je saisis l’opportunité pour adresser mes félicitations au président et aux membres du prochain Conseil urbain et leur souhaite bonne réussite dans leur mission.

Enfin, meilleurs vœux pour tous à l’occasion du nouvel an, et j’implore Allah, le Tout Puissant, que 2014 soit une année de dialogue, de paix et de développement pour notre pays .

Mille mercis à tous.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité



Source : CUN
Commentaires : 27
Lus : 9708

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (27)

  • koddas (H) 26/12/2013 11:39 X

    très cher Président
    c'est vraiment dommage mais nous le peuple conscient de la Mauritanie vous remercie et souhaite bonne chance. votre dévouement à la nation ne doit pas se limiter à la CUN de Nouakchott. vous serez le digne Président de cette république en mal de gouvernance.

  • sidi009 (H) 26/12/2013 00:27 X

    Bravo! Hamza pour l'unanimité de ces commentaires positifs. C'est tout ce qui compte quand on part et surtout quand on ne sera plus là . Meme ceux dont tu n'es pas forcément la tasse de café reconnaissent tes merites .

    Bonne chance pour la suite .

  • marshall1 (H) 24/12/2013 20:34 X

    Que dieu vous prête longue vie parmi nous.
    HAMZA PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE INCHA ALLAH ;-)

  • diallel (H) 24/12/2013 14:22 X

    C'est à Allah la récompense .
    Allah voit et sait tout!

  • MOHABEN (H) 24/12/2013 13:52 X

    Cher président Hamza,
    merci pour le travail magnifique que vous avez accompli malgré les contraintes que nous savons tous. En tout je sens que c'est aujourd'hui que le plus fardeau vous sera remis puisque vous êtes un patriote, ouvert, visionnaire en tout cas je te fais confiance pour porter la Mauritanie au delà.

    La Mauritanie toutes les composante confondues te font confiance et te voie déjà l'Homme qu'il faut pour la Mauritanie de demain.

  • Le citoyen (H) 24/12/2013 13:30 X

    Cher Président!
    A bientôt, mais surtout, et c'est important pour nous: n'oubliez pas de partager avec nous une copie du PV de passation de service entre vous et le Président entrant!

  • cheibou (H) 24/12/2013 11:06 X

    Cher Président,
    Votre dévouement, vos compétences, votre désir de faire de Nouakchott, la vitrine de la Mauritanie est une manifestation logique de vos engagements pour cette ville que vous connaissez bien.

    Je salue votre discipline en ce qui concerne le respect des consignes de votre parti.

    Je salue personnellement votre action pendant ses 7 ans à la tête de la CUN, Nouakchott n'aurait été pas ce qu'elle est aujourd'hui si vous n'avez pas apportez cette marque. Votre bilan est visible point n'est nécessaire d'en faire l'exercice.

    La Mauritanie a besoin de responsables comme vous l'êtes, nous vous attendons pour les prochaines échéances, vous êtes encore en mesure de poursuivre le combat que vous n'avez cessé de mener dès le premier jour de votre accession à vos fonctions de premier magistrat de la ville de Nouakchott.

    Président, je vous courage et reposez vous bien et rien n'est perdu plutôt vous avez gagné plus, le CŒUR des Nouakchottois.

    Vous avez été l'homme que la jeunesse a beaucoup aimé, car vous êtes toujours à ces côtés et vous avez toujours voulu être à a disposition de toute la jeunesse mauritanienne toutes tendances confondues, un homme de cœur, un homme de valeur et un homme humaniste.

    Alioune Ould Bitiche

  • betebete (F) 24/12/2013 10:49 X

    je ne connais cet homme ni d'adam ni d'eve ! je ne l'ai jamais rencontré , mais il pose des actes d'espoir qu'une Mauritanie avec toutes ses composantes est possible, des hommes comme ce monsieur font nourrir l'espoir que nous dépasserons un jour ces clivages de mémoire, vos prédécesseurs sont le labyrinthe de l'oubli, je ne retiens aucun nom

    en ma qualité de citoyen ordinaire, dieu sait nous sommes la majorité, restez sur ce chemin, nos destins se croiseront, nous aspirons à la paix entre tous, dieu vous protège

  • Koulou2013 (H) 24/12/2013 10:48 X

    Monsieur le président
    je vous remercie pour ces sept ans difficiles, je sais bien que vous avez ménager tous vos efforts afin de moderniser notre chère capitale, mais les verrous que l'état vous pose en bloquant vos comptes trésors et annulant les subventions, en oubliant d'associer la CUN en matière d'urbanisme en handicapant la vie politique, vous n'avez pas échouer votre mission mais ceux qui ont rallié les militaires depuis 2006, ou voir depuis 1978 ont participé a ce désordre total que vivent les nouakchottois, et ils continueront car sous un régime militaire il n'aura jamais lieu de créativité, merci Hamza.

  • serranus (H) 24/12/2013 10:38 X

    Cher Hamza,
    le bilan positif de votre mandat à la CUN vous servira de tremplin pour sauter plus haut. Les citoyens attendent la meilleure occasion pour rendre la bonne monnaie. Le temps se moque de ce qui est fait sans lui. Wait and see.

  • Moussa Elimane Sall (H) 24/12/2013 09:54 X

    Monsieur le Président,
    D'adieux nous ne voulons point, car meme si officiellement vous n'etes plus à la CUN, rassurez vous nous ne cesserons de vous considérez comme le premier magistrat de la ville, car sans complaisance aucune vous l'etes indubitablement.

    Toutes les franges de la population savent quel batisseur vous etes, et nous n'avons pas besoin de lire votre bilan, nous le savons largement positif, meme si comme vous le dites il reste beaucoup à faire. En effet dans cette grisaille mauritanienne, vous avez toujours constitué une lueur d'espoir pour le futur de ce pays, et j'ose espérer que vous ne nous abandonnerai point sur le chemin de la reconstruction de cette nation.

    Votre simplicité, votre ouverture d'esprit et votre humilité font de vous un homme politique hors pair, mais loin de verser dans la démagogie vous avez toujours su tenir un langage de vérité et cà nous apprécions.

    La jeunesse Nouakchottoise vous remercie et espére compter sur vous pour relever les défis à venir. Et j'ose espérer que nos chemins se recroiseront pour la partie que vous avez remise à plus tard.

    Environnementalement votre, bonnes fetes de fin d'année, et meilleurs voeux pour 2014.

  • citeoiyen du monde (H) 24/12/2013 01:59 X

    Merci Monsieur HAMZA
    la prochaine foi on va te éluer la tête de notre cher paye parce que votre travaille à été toujours honnêtes
    Merci d'avance.

  • patriote (H) 24/12/2013 00:45 X

    Merci Monsieur le président Hamza, pour tout ce que vous avez fait et que vous vouliez faire pour la ville de Nouakchott. C'est d'une personne comme vous que nous avons besoin à la présidence de la république.

    J'aurai suggéré que vous mettez sous forme de livre ou tout autre format, l'ensemble des projets que vous vouliez faire ici à Nouakchott et que vous n'avez pas réussit par contrainte. Cela montrera à vos remplaçants et aux citoyens le chemin qu'il faut suivre.

  • vertete (H) 23/12/2013 23:19 X

    Felicitation; si la Mauritanie avais un president de la republic come vous . On seras lun des pays les plus developer de la sous region

  • Karima (H) 23/12/2013 23:17 X

    M. Hamza
    vous êtes un des rares grands hommes politiques qui font la fierté de notre pays et de notre continent.

  • conseillerbenevole (H) 23/12/2013 22:40 X

    Je vous conseiller de faire publier vos coordonnées (téléphone et E-mail personnels) dans un commentaire à cet article.

  • olympe (F) 23/12/2013 22:10 X

    Bonjour tout le monde.
    Je voudrai avoir un maximum de bénévoles pour l'enterrement de la Communauté Urbaine de Nktt,qui va mourir le 31 Décembre 2013.

    Allah yarhamhe la pauvre .L'homme qui lui a soufflé vie s'en va .Triste Mauritanie.

  • boubou_kibili (H) 23/12/2013 21:24 X

    Mr le Président
    vous avez tout dit et tout fait. Cette lettre est digne d'un grand monsieur de principe et c'est cela au delà de votre bilan plus que postif que l'histoire retiendra de votre passage à la CU. Vous n'avez pas besoin de donner des détails car nous vous avons compris et suivi.

    Comme vous l'avez si bien dit ce n'est qu'un au revoir et à Bientot Inchllah. Les Nouakchottois et la patrie reconnaissants.

  • Farica (H) 23/12/2013 21:05 X

    Bientot les presidentielles....
    Just sayin'

  • ramuo13 (H) 23/12/2013 20:12 X

    Nouakchottois, Nouakchottoises
    Monsieur Ahmed Hamza le 1er Magistrat de la ville vous dit plutôt à nous revoir, puisqu’il ne nous quittera jamais. S’il quitte la CUN et il ne quittera jamais nos cœurs. Nous seront, comme nous l’étions, toujours à ses côtés dans tous ses futurs projets de développement qu’il compte réaliser au profit des citoyens vivants à Nouakchott sans distinction.

    Ahmed Hamza c’est une personne honnête et respectable.
    Ahmed Hamza c’est une personne moderne.
    Ahmed Hamza aime tout le monde

    Ahmed Hamza lorsqu’il a été élu, il a mis la politique, la parenté de côté. Il voulait une seule chose : Travailler pour moderniser la ville et aider la jeunesse à s’épanouir à se divertir puisque ce grâce à ça qu’on retrouve l’unité nationale.

    Ahmed Hamza c’est une personne qui voulait, veut et voudra toujours changer la ville de Nouakchott en une capitale digne de ce nom, moderne où il fait beau à vivre en unité et en paix entre tous les citoyens

    Ahmed Hamza a fait que Nouakchott a été reconnu dans les 5 continents puisqu’avant son élection peu de villes ne connaissaient ou connaissent mal l’existence d’une ville qui porte ce nom. Grâce à lui et ses relations Nouakchott a été jumelées à plusieurs grandes villes de plusieurs pays arabes, africains, européens, asiatiques et américains…

    On ne pourra pas tout écrire mais on dit tout simplement : Nous sommes et seront AVEC HAMZA jusqu’à la mort.

  • triste78 (H) 23/12/2013 20:10 X

    Nouakchott vous regrettera! Nous, jeunesse vous regretterons! Nos concerts ,nos dîners de gala, nos soirées, nos œuvres de charité et la liste est longue! pas une seule activité ou programme sans votre parrainage et votre soutien total. Merci monsieur Hamza!

  • cheikhou (H) 23/12/2013 20:01 X

    La tâche qui attend le prochain Président de la CUN ne sera pas des plus aisés au vu de l’héritage riche qu’Ahmed Ould Hamza laisse derrière lui.

    Elu en 2006, Ahmed Ould Hamza est en effet parvenu, aux yeux des nombreux témoignages, à assainir une structure qui souffrait de mal gouvernance, avec un personnel pléthorique et inutile, des arriérés de salaires de plus de quatre mois, des dettes incommensurables, une pagaille dans les offres de marché et un laisser-aller indescriptible. Il laisse une CUN entièrement rénovée sur le plan architectural, un organigramme clair et dynamique, un corps d’ingénieurs et de techniciens, des avoirs de plus de 3 Milliards d’UM.

    Il a surtout donné à la CUN un visage humaniste, et un rôle de premier plan dans le soutien aux initiatives de jeunes, avec un accent particulier pour l’essor de l’art, de la culture et des sports. Combattu par l’administration publique, Ahmed Ould Hamza lègue contre vents et maréees à la postérité deux carrefours giratoires modernes, l’image d’une personnalité publique qui a fait connaître Nouakchott sur le plan international en l’introduisant dans toutes les structures mondiales des villes.

    Pour beaucoup, «Nouakchott a perdu un bienfaiteur bénévole, un Mauritanien dans toutes ses dimensions, aimés par toutes les communautés, un sage gestionnaire et un travailleur désintéressé».

    Cheikh Aïdara

  • Marathon International de... (F) 23/12/2013 19:51 X

    Président Ahmed HAMZA,
    Le Marathon International de Nouadhibou ne peut que vous remercier pour vos soutiens aux différentes éditions de notre marathon. Nous ne pouvons que vous remercier encore pour tout ce vous avez réussi à faire et pour vos projets qui n’ont pas pu se réaliser, ainsi va la vie des humains : « l’homme propose et ALLAH dispose ».

    Avec mes fonctions de directeur bénévole de marathon, j’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de Maires, de Députes et de Sénateurs à travers le monde, heureusement à chaque fois qu’ils apprennent que je vienne de la MAURITANIE, ils demandent après vous toujours et ne parlent que du bien de vous. La Grandeur d’une personne et particulièrement d’un élu ne se mesure pas par le poids de son portefeuille, ni par l’insolence de son palais et ni par la valeur de ses costumes mais par LA RICHESSE DE SON CŒUR. Votre soutient constant à la jeunesse mauritanienne dans toute sa diversité dans la CULTURE et le SPORT est un grand exemple de cette richesse qui a depuis longtemps dépassé nos frontières.

    Loin de moi l’idée de philosopher mais il faut savoir que c’est de l’ORDINAIRE de tous les jours dans une vie humaine et avec votre autorisation permettez-moi de vous parler de l’ordinaire : « l’ordinaire est ce qui est moins connu dans notre vie où rien n’est plus ordinaire que de tenter d’échapper à l’ordinaire et où l’extraordinaire est au sein de l’ordinaire ».

    Personnellement je vous remercie d’avoir un jour récent accepté mes conseils de ne pas écouter certains manipulateurs qui voulaient vous mettre en mal avec une personne qui nous est cher que je n’ai jamais rencontrée et avec qui je n’ai aucun de lien de parenté ou de camaraderie. Vos remerciements par courriel et par SMS sont si précieusement gardés parce qu’ils viennent de vous.

    Président Ahmed HAMZA, je regrette beaucoup que votre parti dans lequel vous militez avec conviction et discipline ne vous a pas demandé de vous représenter dans une autre couleur pour l’intérêt supérieur de notre pays. L’appartenance d’une personne de votre calibre a un parti politique n’est pas de première importance et cela tant que nos hommes politiques de la Majorité et de l’Opposition ne le comprennent pas nous seront condamnés à être pauvres.

    S’il vous arrive de passer à Nouadhibou, Monsieur le Président, sachez que notre marathon sera honoré de vous recevoir dans ses bureaux pour vous ouvrir ses registres. Vous avez soutenu le Marathon International de Nouadhibou à des moments difficiles où personne n’y croyait.

    Merci et mille mercis

    Mohamed HAIDARA Dg du MARATHON
    INTERNATIONAL DE NOUADHIBOU

  • amrbrak (H) 23/12/2013 19:23 X

    Vous avez été digne malgrés toutes les ambuches:
    félicitations, et à bientôt!

  • lehakem (H) 23/12/2013 18:37 X

    Oh que c'est dur pour les citoyens que nous sommes de voir partir un homme d'une exception incommensurable. la ville de nouakchott sera terriblement dans le mal de la gestion collective car l'homme que vous representez est quasi irrremplaçable mémee si nous savons que les hommes partent et les institutions restent.

    Hamed hamza un digne fils fier des blancs et des noirs de son pays un digne héritier de la cause nationale va devoir partir et cela contre la volonté des citoyens qui n'ont pas eu un choix et tout cela par la bétise politique.

    courage monsieur le président et revenez nous en candidat à la présidentielle, car vous étes l'un des capables de ce pays. vous revoir mais en président de la République sera tout simplement magnifique pour notre nation qui se cherche encore.

    courage et soyez encore plus fier que la Fierté elle méme car votre bilan est tout simplement plus que possitif.

    le seul regret sera que la jeunesse perd son oreille et ces yeux dans un monde politiquement muet et sourd face aux besoin du peuple jeune.

    le meilleur reste à venir INCHALLAH

  • medvadel (H) 23/12/2013 18:32 X

    Grand reposez- vous à présent, vous aviez droit à des congés mérités. Merci pour ce que vous aviez accompli pour la ville de NKC.

  • Larhas (H) 23/12/2013 18:31 X

    Monsieur le Président
    Nous aussi nous ne pouvons que vous remercier pour tout ce que vous avez pu faire - malgré les embuches- pour notre capitale et ses habitants.

    Nous regrettons bien votre départ tout comme nous comprenons et respectons vos choix.

    Merci encore Monsieur le Président!