29-12-2018 22:30 - Mohamed Moustafa revient en force avec un nouveau single "Feelings fight" [Vidéo]

Mohamed Moustafa revient en force avec un nouveau single

Cridem Culture - Mohamed Moustafa est revenu en force avec un nouveau single "Feelings fight".

Le jeune chanteur mauritanien Mohamed Mosutapha a dévoilé sur la plateforme YouTube le 25 Décembre son nouveau single intitulé "Feelings fight", en hommage à l’amour. Une belle chanson pour finir en apothéose l’année 2018. Magnifiquement tournée, la vidéo s’ouvre sur un coucher de soleil féerique, puis révèle au fur et à mesure la beauté des paysages du désert mauritanien.

Au plan musical, "Feelings fight" s’est profondément nourri de la "future bass", un genre musical ayant émergé en 2006 au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, en France, en Allemagne, au Japon et en Chine. L’artiste s’accroche, comme dans son précédent clip "I got a dream", à ses influences musicales.

Les paroles mènent dans les coulisses d’une écriture dense, comme l’illustre ce couplet : "I'll find the love of my life (Je trouverai l’Amour de ma vie ) / I've been waiting for longtimes (Je l'attendais depuis longtemps ) / I wish I can see you Sooner as you can (Je souhaite te voir le plutôt possible )/ I know you can hear me whatever you are (Je sais que tu m'entends/Peu importe où tu es )/ Please don't hurt my feeling's (S’il te plait ne me blesse pas)".

Dans cette chanson qui sonne comme une carte postale, Mohamed Moustapha fait la part belle aux sources de son identité sur laquelle se pose son esprit d’ouverture.

"Nous tenons à ce que notre art soit métissé, ce qui le rend intéressant et le métissage nous tient à cœur. Nous voulons voir une Mauritanie plurielle et unie. Nous appelons toujours à l'unité via notre écriture, notre musique et nos casting", explique à Cridem Culture l’artiste qui a mis en avant dans cette vidéo des personnages qui transcendent les barrières.

Réaliser ce clip fut un combat pour lui, notamment pour obtenir l’autorisation d’utiliser un fusil de chasse à une fin "artistique et loin de la violence"…comme il l’a expliqué aux autorités.

Par Babacar Baye NDIAYE

©CRIDEM / (29 Décembre 2018)


Source : Cridem Culture
Commentaires : 0
Lus : 4695

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)