01-07-2019 12:24 - Arrestation du journaliste Camara Seydi Moussa : Le SJM demande aux autorités de lever le voile sur les circonstances de sa détention

Arrestation du journaliste Camara Seydi Moussa : Le SJM demande aux autorités de lever le voile sur les circonstances de sa détention

Initiatives News - Le Président du Syndicat de Journalistes de Mauritanie Mohamed Salem Ould Dah a rendu visite à la famille de Camara Seydi Moussa journaliste et éditeur de la Nouvelle Expression, vendredi 28 juin 2019.

Mohamed Salem Ould Dah a déclaré dans un communiqué de presse en marge de la visite que le syndicat demande aux autorités de mettre la lumière sur les circonstances de la détention du confrère Camara Seydi Moussa que a police est venue cueillir à son domicile mercredi 26 juin au soir.

Il a également souhaité que le syndicat, les collègues et la famille de Camara puissent connaitre où il se trouve et lui rendre visite.

Journaliste indépendant, Camara Seydi Moussa est le Directeur de Publication de La Nouvelle Expression. Ses éditoriaux sont portés sur la défense des droits de l’homme.

Mercredi soir, des éléments de la police en civil se sont introduits dans son domicile pour l’arrêter. Ils ont confisqué les téléphones de toutes les personnes se trouvant dans la maison et ont emporté les ordinateurs. A déclaré son épouse Salimata Sy qui a rappelé aujourd’hui : « Jusque-là je n’ai aucune nouvelle de lui. »

Avec Alakhbar



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3323

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Marrakech (F) 02/07/2019 08:02 X

    Le seul droit accordé aux mauritaniens est de SE TAIRE !

  • lass77 (H) 01/07/2019 15:01 X

    C'est la preuve qu'on n'est pas dans un Etat de droits. Il faut une décision de justice pour interpeller quelqu'un mème s'il est criminel sous la supervision d'un procureur c'est ainsi que ça se passe dans le monde entier sauf dans des régimes autoritaires et Etats policiers