23-11-2020 15:06 - Les mauritaniens rendent un dernier hommage au premier président civil élu du pays

Les mauritaniens rendent un dernier hommage au premier président civil élu du pays

Sahara Médias - Les mauritaniens se sont rendus par centaines, dès les premières heures de la matinée à la mosquée Ibn Abass pour prendre part à la prière mortuaire organisée sur le corps de l’ancien président Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi, décédé dans la nuit de dimanche à lundi, des suites d’un malaise cardiaque.

Des centaines de mauritaniens ont afflué des différents quartiers de la capitale pour rendre un dernier hommage à leur premier président civil élu.

Dans l’enceinte de la mosquée il y avait également des membres du gouvernement et des personnalités politiques connues, alors que la sécurité présidentielle et la police fermaient les routes menant à la mosquée.

La prière a eu lieu en présence du président de la république Mohamed O. Cheikh Ghazouani et des membres de la famille du défunt.

L’enterrement doit avoir lieu dans le cimetière de la famille du défunt dans la localité de LEMDEN, wilaya du Brakna, où il était né et a grandi il y a plus de 80 ans.

Un deuil de trois jours a été déclaré par la présidence de la république.

Le défunt, né en 1938 dans la wilaya du Brakna, dans le sud de la Mauritanie, est titulaire d’un diplôme universitaire de l’université de Grenoble, en France, et avait occupé d’importants postes de responsabilité, dont le ministre d’état, ministre de l’économie, ministre de l’équipement et de l’énergie puis ministre des pêches et de l’économie maritime, et avait également entrepris une expérience internationale comme conseiller au fonds koweitien de développement.

Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi avait annoncé sa candidature aux élections présidentielles en juillet 2006, puis a été élu à la magistrature suprême au deuxième tour de ces élections avec 52,89% des voix exprimées avant d’être investi président de la république le 19 avril 2007.

Il sera mis fin à son pouvoir, après un coup d’état le 6 août 2008, à l’issue duquel le pays entrera dans une crise politique aigue, qui connaitra son épilogue avec l’accord conclu à Dakar en juin 2009, mais signé seulement à Nouakchott.

Le défunt avait prononcé son dernier discours politique lors de la signature de cet accord, à l’issue duquel il avait annoncé son retrait de la scène politique et choisi de s’installer à LEMDEN, loin des projecteurs de l’actualité.

Il ne se manifestera que l’année dernière quand il adressera un message de félicitation au président élu, Mohamed O. Cheikh Ghazouani, le jour de son investiture, et salué les grandes lignes de son programme électoral.

Dans une lettre adressée au président Ghazouani, Sidi Mohamed O. Cheikh Ghazouani s’est déclaré convaincu que « les nobles valeurs que porte celui-ci et qu’il a eu l’occasion de découvrir de près, constitueront un appui important sur cette voie ».





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2485

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Buwuelm (H) 23/11/2020 23:18 X

    Une heure après avoir posté le commentaire ci-dessous, j'ai constaté à travers d'autres organes de presse, que c'est bien un décret qui a été signé à la Présidence. J'ai été induit en erreur par Sahara Médias. Je lui demande à l'avenir, de bien vérifier ses informations avant de les valider. J'en suis désolé.

  • medvadel (H) 23/11/2020 18:39 X

    Bon repos grand batisseur. Allah Yarham. En terme d'organisation même si la personne est dcd, il y'a un minimum. C'est un ancien président en plus - certes nous sommes tous égaux, devant DIEU- mais il faut au moins bien préparer son emplacement et assurer une certaine souveraineté de son départ. salam alaikoum

  • Buwuelm (H) 23/11/2020 18:04 X

    La Présidence de la République devrait décréter un deuil de trois jours et non le déclarer tout court.