04-05-2021 00:00 - Tenaces leaders politiques !

Tenaces leaders politiques !

L'Authentique - Incroyable mais vrai ! Les journalistes conviés à la soirée d’Iftar organisée vendredi dernier par l’UPR à l’ancien Palais des congrès de Nouakchott, n’en revenaient pas quand ils ont constaté combien les traditionnels hommes politiques mauritaniens étaient têtus !

Malgré la guerre qui avait été menée contre eux par le régime précédent qui n’a ménagé aucun effort pour coopter les jeunes générations de politiques sur la scène publique, ils sont restés à bord ! En effet, on a eu l’impression qu’il s’agissait d’un véritable redéploiement des forces ; la quasi-totalité des convives de ce soir-là était connue.

Il s’agit de ces hommes et femmes qui écumaient la scène politique depuis le temps de Ould Taya et qui continuent d’agir en maîtres absolus dans les affaires politiques.

Connus pour avoir détourné les biens publics se procurant des fortunes chaque fois qu’ils en ont eu l’occasion, ces politiques n’ont pourtant jamais brillé que par leur carence, leur manque de vision, leur « roublardise », le zèle, leur acharnement contre la démocratie et leur goût immodéré de se servir des biens publics.

Ceux qui avaient émaillé notre existence d’épisodes scandaleux de détournements, de promotions clientélistes ou emplis sans honte nos oreilles de mensonges tant rabâchés au petit écran et à la radio, semblent revenir de plus belle pour être la légion salvatrice de notre administration !

Des acteurs politiques qui n’ont jamais brillé dans leur carrière nationale que par les détournements à grande échelle partout où ils sont passés, par leur tribalisme éhonté et qui nous ont tant dégoûtés par leur régionalisme destructeur et souvent par leur chauvinisme affiché, semblent avoir réussi à dompter le nouveau président de la République.

Dans leur opération de charme à l’endroit de ce dernier, ils ne se sont pas privés d’user de leur doigté pour rappeler à l’opinion, leur attachement et leur engagement en faveur du maître de l’heure.

En acteurs très fins, ils ont réagi à la dernière sortie de Ould Abdel Aziz dans les colonnes de Jeune Afrique où il réclamait la propriété de l’UPR ; « la seule référence du parti est le président Ould Ghazouany ont-il lancé en chœur ».

Avec ces anciennes figures sorties des méandres de l’histoire et qui commencent à envahir de nouveau la scène politique, la Mauritanie est bien en train de rétropédaler. Tout se fait comme si le pays leur appartient et que sans eux « c’est le déluge ».

Sinon comment se fait-il que le président Ould Ghazouany ne soit pas parvenu à affirmer son indépendance en puisant dans le grenier d’hommes nouveaux et de jeunes, des acteurs capables de tenir la concurrence politique et de conduire le parti, voire le pays vers des lendemains meilleurs ?

Comment expliquer que ces anciens acteurs de la scène politique, qui ont collaboré avec Ould Taya avant de lui tourner le dos, et qui ont profité de tous les régimes des dernières années, continuent d’agir en « maitres absolus » imposant leurs vues et leur présence dans les hautes hiérarchies du pays ?

Il faut bien le dire, le changement en Mauritanie, n’est pas pour demain. Il faudra alors un chef d’Etat de rupture, engagé dans la refonte du pays et résolument tourné vers l’avenir. En attendant cette perspective, passez Messieurs les observateurs, il n’y a rien à voir et rien à entendre… Ces gens-là dominent la scène politique et comptent bien s’y maintenir aussi longtemps que le temps le leur permettra.

JOB



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 801

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • maham68 (H) 04/05/2021 07:00 X

    Eh oui, l'horizon est bouché par ces vampires. Ils ont ,tel le caméléon une faculté d'adaptation extraordinaire,qui tient en quelques mots cupidité, égoïsme,désinvolture, indignité, et j'en passe La volonté de changement n'a jamais été la préoccupation des présidents cités il y a que des petits arrangements entre amis