08-05-2021 18:54 - Covid-19 : les hôpitaux de Néma et Nouadhibou vont acquérir des centrales de production d’oxygène

Covid-19 : les hôpitaux de Néma et Nouadhibou vont acquérir des centrales de production d’oxygène

En Mauritanie, le comité interministériel chargé du suivi de la pandémie de la Covid-19 s’est réuni vendredi soir.

Dans le cadre des efforts continus du gouvernement pour renforcer les capacités de nos hôpitaux, le comité a décidé un plan pour l'acquisition, le montage et l'exploitation de deux unités centrales pour la production d'oxygène au profit des hôpitaux de Néma et de Nouadhibou, a constaté un journaliste de l’AMI. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), environ un malade du Covid-19 sur cinq nécessite une assistance en oxygène pour respirer.

D’après les derniers chiffres du ministère mauritanien de la Santé en date 5 mai, la Mauritanie a recensé 18 542 cas de contaminations dont 456 décès et 17 800 guérisons.

Plus de 14.000 personnes ont été vaccinées depuis le 26 mars dernier, jour de lancement des opérations de vaccination supervisées par le président Ghazouani. Jusqu’à ce jour, la Mauritanie a reçu un total de 161 000 doses de vaccins contre le coronavirus fournis par la Chine (50.000), les Emirats arabes unis (10.000) et l’initiative Covax (101.000).

Même si ces services de santé sont loin d’être débordés, la Mauritanie se pare au plus pressé en termes de production d’oxygène, en cas de deuxième vague de la pandémie, pour éviter une pénurie d’oxygène.

En Mauritanie, seules quatre structures hospitalières disposent de centrales de production d’oxygène, en l’occurrence l’Institut National d’Hépato-Virologie (INHV), le Centre Hospitalier des Spécialités (CHS) communément appelé Hôpital Dia, le Centre Hospitalier National (CHN) et l’hôpital Cheikh Zayed.

Babacar BAYE NDIAYE - Journaliste à Cridem

----



Commentaires : 1
Lus : 1993

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • DocteurM (H) 08/05/2021 22:38 X

    Un grand bravo aux autorités mauritaniennes, il faut être prévoyant, en ne sachant point que sera l'ampleur de la 3ème vague. Il faut se méfier en s'inspirant de l'exemple indien, en effet, le sous continent avait une situation du COVID19 semblable au continent africain, avant que cela ne prenne des proportions insoupçonnées !