17-05-2021 12:56 - La police a arrêté des dizaines de créancières de Cheikh Al-Ridha

La police a arrêté des dizaines de créancières de Cheikh Al-Ridha

Adrar-Info - La police de Nouakchott a arrêté dimanche des dizaines de créancières du cheikh Ali Al-Ridha bin Mohamed Naji Al-Saidi, sur fond de frictions avec les nouveaux propriétaires de leurs maisons.

Un membre du bureau des créanciers, Baha Mint Soulé, a déclaré à Alakhbar.info, que les détenues se trouvent dans les commissariats de police d’Arafat, Dar Al-Naim, Ain Al-Talh et d’autres.

Elle a ajouté que les créancières ont attendu quatre ans, dans le but de voir se résoudre la crise de leurs dettes, en vain!

Ce qui les a amenés à lancer une nouvelle campagne pour attirer l’attention sur le problème.

Elle a confirmé que les créanciers de Cheikh Al-Ridha agissent pacifiquement, expliquant que les frictions, au cours de cette campagne entre les créanciers et les nouveaux propriétaires de leurs maisons se sont produites dans un seul cas.

Source : https://alakhbar.info/?q=node/32917

Traduit par Adrar.info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 2530

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • Nathaliekoah 2 (H) 21/05/2021 18:12 X

    Ah, pauvre République Islamique de Naritanie. Au lieu de punir les malfrats, on s'en prend à leurs victimes.

  • Salem Vall (H) 21/05/2021 07:52 X

    @Bertrand, je vous l’accorde. Mais leur.vénalité et peut-être naïveté y sont encore pour beaucoup. Pour l’exemple, lm »l’ensemble Cheikh El Ridha avait tenté à plusieurs de « m’acheter » une maison qui vaut à peine 50 millions MRO, pour dans un premier temps 100 millions, puis ...150 et enfin j’ai eu comme l’impression que je pouvais demander 200 millions. Pensez vous qu’en acceptant, je ne serais pas responsable de cette affaire autant que Cheikh El Ridha et les hommes de Aziz?

  • Bertrand (H) 20/05/2021 12:20 X

    Salem Vall (H) Ils sont victime d'escroquerie privée et publique. L'Etat qui devait les protéger a profiter de leur malheur et de grands responsables de lEtat, des hommes d'affaires véreux et la suite des rapaces qui font vivre tous les régimes corrompus les ont escroqué.

  • Bertrand (H) 20/05/2021 12:16 X

    Jeu idor ezayed engat-ou ezwayed. C'est une solution qui pointe à l'horizon. Le gouvernement actuel dans un éclair de génie a trouver une solution pour les créanciers de l'escroquerie du siècle : emprisonner toutes les victimes de cheikh rida, de ses complices publics et privés.

  • Salem Vall (H) 18/05/2021 09:02 X

    Victimes de qui et de quoi? De Cheikh Al-Ridha et quelques complices au niveau du gouvernement de Aziz et probabblement Aziz lui meme. Mais surtout de leur gourmandise. Ils ont joue au poker et ils ont perdu. Tout le monde doit aller en prison pour jeu illegal. Y compris l'avocat qui defend le comportement de certains creanciers. Comment peut-on defendre le fait qu'une personne ayant "vendu" son bien en donnant de son plein gre les papiers de propriete venir, en voyou, entrer par effraction sur les nouveaux proprietaires. L'avocat qui defend cela doit etre convoque par la police et y rester 3 ou 4 fois 48 pourqu'il reflechisse et ne plus faire croire a ces gfaibles d'esprit qu'ils peuvent se comporter de la sorte.

  • maham68 (H) 18/05/2021 05:29 X

    On marche sur la tête en Mauritanie, le Maddof lui se la coule douce pour reprendre la formule de l'autre

  • Marrakech (F) 17/05/2021 13:21 X

    Pourquoi, en Mauritanie, ce sont les victimes que l'on arrête ?