05-06-2021 22:16 - Journée mondiale de l'environnement : discours de Mariem Bekaye, ministre de l’Environnement

Journée mondiale de l'environnement : discours de Mariem Bekaye, ministre de l’Environnement

AMI - La Mauritanie a célébré samedi à Nouakchott, à l’instar de la communauté Internationale, la journée mondiale de l’environnement sous le thème : "Restauration des écosystèmes". Un thème qui peut se décliner en plusieurs formes : planter des arbres, reverdir les villes, réaménager les jardins, changer les régimes alimentaires ou assainir les les côtes.

Dans le discours qu’elle a prononcé à cette occasion, la ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mme Mariem Bekaye a déclaré que le choix du thème de cette année traduit la nécessité de renforcer les actions pour ralentir la dégradation continue des milieux naturels qui met en péril l’équilibre des écosystèmes dont dépendent l’économie, la sécurité alimentaire, la santé et les moyens de subsistance des populations.

Elle a précisé que l’intégration des actions de restauration des écosystèmes et de lutte contre la pollution dans le programme prioritaire élargi du Président de la République a permis de réduire la déforestation qui détruit près de 46 000 ha par an, de mettre en œuvre un programme annuel de reboisement de 3000 ha qui sera complété par des actions pour donner aux ménages ruraux accès au gaz butane.

Mme Mariem Bekaye affirmé que son département travaille pour le renforcement de l’efficacité de l’Agence nationale de la grande muraille verte et la mobilisation de financements extérieurs additionnels pour accroitre les interventions de restauration des terres dégradées qui représentent plus de 80 % du territoire mauritanien.

La ministre a également indiqué qu’une étude a été lancée pour identifier un site adéquat qui pourra abriter un centre d’enfouissement des déchets solides en plus de la préparation d’une loi sur la gestion des déchets. Elle a encore noté que compte tenu des risques sur la santé humaine l’utilisation du cyanure par les orpailleurs a été interdite, soulignant que son département est en train de développer des techniques d’exploitation sans le mercure.

Mme Mariem Bekaye a assuré qu’il reste beaucoup à faire pour promouvoir les pratiques agricoles et halieutiques durables, protéger le littoral et mettre un terme définitif au braconnage et à toutes les activités qui polluent, détruisent les écosystèmes et entravent le développement durable du pays.

"Nous avons besoin de construire une nouvelle trajectoire de développement qui tienne compte de la capacité de nos écosystèmes à satisfaire nos besoins essentiels présents et futurs" , a conclu la ministre.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 596

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 07/06/2021 12:23 X

    Merci Mme la ministre, un très beau et bon débat logique et pertinent, qui nous concerne tous ! Car le changement climatique est déjà là, dans ses débuts de temps ! Et la Mauritanie, en est affecté apparemment à ce que l’on voit et sent, par ces changements de temps climatiques, pour par exemple une journée, il peut faire froid, chaud, poussiéreux, pluvieux et nuageux, etc…il ne reste qu’à neiger dans la république des sables, un jour dans le futur ! bref, i faut verdir l’environnement, mais avant tout d’abord, il faut l’hygiène surtout, un des ingrédients clé, de notre santé pure, malheureusement, la saleté bat son plein dans la capitale nouakchottoise surtout, qui sent la nauséabonde, des airs impurs, on respire désagréablement, avec ces ordures, et autres impuretés, etc…ainsi, promouvoir, développer, verdir, fraîchir l’environnement de notre pays, doit être accompagnés d’hygiène et bonnes méthodes, merci de vos recommandations et conseils, mais cela sera difficile à appliquer pour la majorité du peuple, à cause des mauvaises habitudes de mode de vie aux quotidiens ! Merci du débat utile, et de la bonne intention, mais ne gaspillez pas votre langage Mme la ministre, car ces conseils utiles, ne seront pas appliqués, car ils ne sont pas pigés par beaucoup, c’est entre par une oreille et sorti par l’autre, mes respects.