14-06-2021 14:20 - Déclaration du comité de soutien pour la révision du procès de Yaya Cisse

Déclaration du comité de soutien pour  la révision du procès de Yaya Cisse

Khally Diallo - Depuis 2012, Yaya Cissé croupit en prison suite à un procès qui l'a condamné injustement à la peine capitale pour un crime qu'il n'a jamais commis puisqu'il était absent de la Mauritanie au moment des faits.

Toutefois, depuis son incarcération jusqu'aujourd'hui, Yaya, qui clame son innocence, n'a jamais été entendu, et ce, malgré toutes les preuves en béton disponibles aujourd'hui pour le blanchir.

Le Comité de Soutien de Yaya s'active depuis quelques mois pour amener la justice mauritanienne à reconsidérer la peine capitale infligée à Yaya Cissé et ordonner une réouverture du procès.

Des acteurs de la société civile mauritanienne, des avocats en charge de son dossier Maître Yahya Ould Abdou, maître Elmine ould Ahamed salem et les défenseurs des droits de l'homme se sont mobilisés depuis des mois pour soutenir et accompagner Yaya affaibli par des années de détresse et par la maladie dans sa quête de prouver son innocence.

Yaya Cissé souffre de tension artérielle, il a un traitement à vie et il suit un régime alimentaire strict. Nous exigeons des autorités maliennes de le soutenir par rapport à son régime alimentaire pour son bien-être, en tant que citoyen malien injustement emprisonné.

Nous avons le regret de constater l'absence notoire, déplorable et l'indifférence totale des autorités maliennes dans le suivi et la gestion du dossier de Cissé.

Le Mali à travers son gouvernement et les représentants des colonies à Nouakchott devaient s'afficher au premier plan.

Le comité de soutien de Yaya Cissé en Mauritanie





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Khally Diallo
Commentaires : 2
Lus : 2344

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Bertrand (H) 16/06/2021 13:54 X

    Les juges manquent et parfois de talent. Mais condamné un innocent à mort alors qu'il est innocent relèverait de la fiction. personne ne voudrait répondre demain de la vie d'un être humain qu'il aura sacrifié tout bêtement.

  • habousse (H) 14/06/2021 17:28 X

    La cause est peut-être juste mais le ton n'y est pas. Il faut savoir que vous ne pouvez rien alors absolument rien exiger du gouvernement malien.