19-07-2021 19:30 - Les propos d’un responsable marocain sur la Kabylie fâchent l’Algérie

Les propos d’un responsable marocain sur la Kabylie fâchent l’Algérie

RFI Afrique - Alger a décidé de rappeler en consultation son ambassadeur à Rabat.

Alors que les deux pays sont à couteaux tirés sur la question du Sahara occidental, l'Algérie n'a pas du tout apprécié une sortie de l'ambassadeur marocain aux Nations unies sur le droit à l'autodétermination du peuple kabyle.

C'est durant une réunion virtuelle des pays non-alignés qui a eu lieu à New York les 13 et 14 juillet, qu'Omar Hilale, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’ONU, a soumis aux pays membres une note dans laquelle il estime, que le peuple kabyle en Algérie mérite « plus que tout autre de jouir pleinement de son droit à l’autodétermination ».

Une déclaration qui n’a pas du tout été au goût du pouvoir algérien.

L’Algérie s’oppose à toute velléité indépendantiste de la Kabylie. Elle a d’ailleurs classé en mai dernier le Mouvement pour l’autodétermination en Kabylie (MAK) comme « organisation terroriste ». La Kabylie, située au nord du pays et à majorité Amazighe, constitue pour Alger une ligne rouge tout comme l'est le Sahara occidental pour le Maroc.

C’est la première fois qu’un diplomate marocain exprime officiellement une position de soutien au séparatisme de la Kabylie en réaction à l’appui apporté par Alger aux indépendantistes sahraouis. Une réponse aussi, selon Rabat, aux déclarations de Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, sur le Sahara occidental, lors de cette réunion des pays non-alignés consacrée à la situation sanitaire.

Ramtane Lamamra avait appelé à soutenir le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui et à nommer rapidement un nouvel envoyé spécial pour ce conflit.

Par RFI





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 1
Lus : 926

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Mohammed-Ali (H) 20/07/2021 11:16 X

    Qui sème le vent récolte la tempête, le Maroc a était trop patient jusqu'à présent. L'Algérie n'a pas cessé de narguer le Maroc et a fait de l'affaire du Sahara Marocain une cause de son gouvernement, le MAE Algérien est plutôt le ministre des AF de ''RASD'' à chaque réunion internationale, il se fait porte voix de la RASD. Il a suffit qu'une petite allusion du représentant du Maroc à l'ONU pour que l'Algérie se manifeste de manière véhémente. Actuellement la diplomatie Marocaine est devenue plus agressive, exemple vis à vis de l'Allemagne et de l'Espagne à qui il démontre qu'il est un état souverain à traiter avec respect et non pas un état sous tutelle des puissances. Cette une voix que doivent suivre les états Africains, ne plus être sous les ordres des puissances.