18-01-2022 12:27 - Lematt nommé président de la commission de régulation du Centre de régulation de la Zone Franche

Lematt nommé président de la commission de régulation du Centre de régulation de la Zone Franche

La Présidence de la République a annoncé que par décret en date de ce jour, mardi, M. Mohamed Mahmoud Ould Lematt est nommé président de la commission de régulation au Centre de régulation de la Zone Franche de Nouadhibou, rapporte l’agence mauritanienne d’information.

Avant cette nomination, Mohamed Mahmoud Ould Lematt était chargé de mission à la Présidence de la République. Mohamed Mahmoud Ould Lematt est actuellement membre du bureau exécutif de l’UPR, parti au pouvoir.

Ancien député à l’Assemblée Nationale, Ould Lematt a été vice-président du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD).

Par La rédaction de Cridem

----





Commentaires : 4
Lus : 1656

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 18/01/2022 13:35 X

    Va-t-on continuer la dilapidation de l’argent public, en accordant des financements inutiles à l’autorité de la zone franche de NDB, sorte d’éléphant blanc dirigée par des larrons qui se moquent de la république. Après la suppression du sénat qui est pourtant la première chambre haute du parlement, qui devrait jouer un rôle de gardien de la constitution, pourquoi n’est pas supprimer les autres gouffres financiers comme l’Autorité de la zone franche de Nouadhibou, le conseil économique et social, l’agence Taazzour , entre autres ? On aurait pensé un certain moment, qu’avec le départ de l’ancien président AZIZ , on allait mieux respirer mais ce n’est pas le cas, décidément !Depuis la semaine dernière, les responsables de la zone franche se sont métamorphosés en nettoyeurs de la ville de Nouadhibou qui en avait bien besoin ! Les hommes de Mohamed Ali brandissent ce prétexte : « Une ville sale n’attire pas les investisseurs ! » La question est de savoir maintenant si cette métamorphose de la zone franche, va durer et pour combien de temps ! Par le passé j’ai déjà attiré l’attention sur le fait que ce projet de zone franche, n’est pas le premier du genre … Cela a déjà été l’idée de beaucoup de bailleurs de fonds et d’intervenants qui se sont désillusionnés par la suite ! Les derniers c’était la mission chinoise qui a reçu un agrément pour créer cette zone à Nouadhibou, mais dés qu’ils se sont approchés de la réalité, les chinois ont pris la fuite ! S’il y avait une rentabilité, les chinois n’auraient pas rendu l’agrément aux autorités mauritaniennes ! Le President Ghazouany doit dissoudre l’autorité de la ZFN, il faut savoir aussi que dans certaines situations préoccupantes, on ne nous laisse parfois pas d’autre choix que de recourir à la dissolution , c’est inévitable.

  • Opposant véridique (H) 18/01/2022 13:34 X

    Rebelote, on prend les mêmes et les plus nuls et on recommence le gaspillage, feu sur le domaine de l’état et les ressources, on met de l’essence sur qui reste et on donne les allumettes au revenant et c’est quand t’ils veulent et sans retenu, nous assistons a une continuation de la redistribution des richesses dans le club des dilapideurs, Ould Lematt rattrapera tout ce qu’il a souffert à l’opposition, il devra faire de sorte à ne rien laisser, même la poussière ne résistera pas au gommage de sa main et de ces truffes, pauvres Mauritanie aucune chance pour le développement.

  • hamaodo (H) 18/01/2022 13:17 X

    c''est quoi ;president commission de régulation du centre de régulation de commission et de régulation? mais c'est quoi ces postes bidons nuls racistes?une redondance bidon de bédouins en mal d'inspiration Hééééééééééééé quel pays? ou est mon ami chigaly? j'attends chigaly sur cette nomination

  • maham68 (H) 18/01/2022 12:38 X

    Nous protestons, il faut dissoudre la zone franche si la lutte contre le gaspillage est l'objectif du pouvoir actuel