09-05-2022 10:17 - Licenciement de cadres de la direction des impôts après découverte de falsification de documents

Licenciement de cadres de la direction des impôts après découverte de falsification de documents

Adrar Info - Le directeur général des impôts a limogé trois cadres de son administration, suite à une inspection de l’Inspection générale des finances qui a constaté une falsification dans les documents fiscaux annuels pour les voitures.

Le dossier a été transmis à la justice pour enquête et le directeur général des impôts a nommé d’autres personnes en remplacement des fonctionnaires licenciés.

Des sources liées au dossier ont confirmé à Alakhbar info que les cadres remerciés sont : le chef du département de la fiscalité personnelle le chef de service de la fiscalité automobile et le responsable de la caisse.

Les sources qui ont rapporté la nouvelle estiment le montant perdu à la suite de la falsification, à environ 50 millions d’anciennes Ouguiyas. Ces cas de faux ont été découverts lors d’un processus d’inspection traditionnel effectué par l’Inspection générale du ministère des Finances en avril de chaque année.

Il s’agit du deuxième cas dans lequel des documents fiscaux annuels frauduleux sur les véhicules sont découverts, depuis la décision de numériser les dédouanements.

Il y a deux ans, le ministère des Finances a commencé à accorder les quittances par voie électronique et sur papiers ordinaires, malgré que les agences de sécurité chargées de les vérifier ne disposent pas de dispositifs pour détecter les quittances justes de celles qui sont falsifiées.

Source : http://alakhbar.info/?q=node/40183

Traduit par adrar info





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3752

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 16/05/2022 08:28 X

    C'est ainsi qu'on agit quand on une fonction qu'on ne merite pas, ni avoir droit. Ici on parle des fonctionnaires. Dans tous les pays du monde, on ne livencie pas facilement des fonctionnaires. Ils devraient rendre des comptes et il temps que des medias serieux fassent du bon travail en exibant les têtes et visages de ses corrompus, quels concours ont ils passé, etc.. Denoncer le corporatisme, le népotisme. Il faut denoncer les injustices et la corruption sinon la Mauritanie va vers l'abîme.

  • rimois (H) 10/05/2022 10:38 X

    Il faut encourager, renforcer et multiplier les audits pour que ce pays puisse se mettre sur les rails

  • Ibadou (H) 09/05/2022 10:25 X

    La réalité rattrape le président de la République qui, je suis sûr est volontaire et franc dans la recherche de la l'assainissement des finances nationales. Mais, son grand problème est l'envahissement de ces postes régaliens de l'Etat par la racaille arriviste, sans aucune formation moins encore de civilité. Ils s'agit de gens avec souvent des faux diplômes mais arrivés au sommet grâce au népotisme, au tribalisme et à l'exclusion des autres!!!