09-05-2022 14:44 - Embargo contre le Mali : les faveurs du Sénégal à la Mauritanie pour le bétail de tabaski 2022

Embargo contre le Mali : les faveurs du Sénégal à la Mauritanie pour le bétail de tabaski 2022

Mali Actu - A cause de l’embargo, le ministre de l’Elevage et des Productions animales du Sénégal ne viendra pas cette année au Mali pour négocier avec les autorités maliennes des conditions favorables à l’approvisionnement de son pays dans la perspective de la tabaski.

Le gouvernement sénégalais a décidé de renoncer provisoirement à la taxe sur le bétail venant de la Mauritanie, non membre de la CEDEAO. C’est une aubaine dans tous les cas pour les éleveurs de ce pays qui étaient obligés de faire des virgules sur le territoire malien pour négocier des faveurs avec des éleveurs maliens afin de profiter des avantages communautaires.

Selon le quotidien national « Le Soleil » dans sa parution numérique du vendredi 06 mai 2022, « en perspective des préparatifs de la fête de Tabaski, le Sénégal a décidé de supprimer ses taxes sur la vente de bétail pour les éleveurs mauritaniens, sur une période allant de 60 jours avant la fête et 45 jours après la fête ».

À en croire le confrère, l’annonce a été faite au cours d’un déplacement à Nouakchott du ministre de l’élevage et des productions animales, Aly Saleh Diop. «Je me trouve en Mauritanie dans le cadre de la préparation de la fête de Tabaski.

Au-delà de son caractère spirituel, la Tabaski est un évènement économique et le Sénégal a l’habitude de solliciter son voisin pour lui permettre de couvrir ses besoins en moutons», a déclaré sur Dakaractu Aly Saleh Diop à l’issue d’une audience avec le premier ministre mauritanien, Mohamed Ould Bilal, hier (jeudi 05 mai 2022).

«Le Président Macky Sall a adressé une Lettre circulaire à l’ensemble des ministères impliqués dans la préparation de la Tabaski pour leur dire de suspendre les taxes qui étaient assujetties au commerce de bétail entre nos deux pays sur une période allant de 60 jours avant la fête et 45 jours après la fête, et d’assouplir les conditions du transport du bétail depuis le territoire mauritanien jusqu’à n’importe quel point au Sénégal», a souligné le ministre sénégalais de l’Elevage et des Productions animales.

Le quotidien national du Sénégal rappelle que la Mauritanie reste l’un des principaux fournisseurs du Sénégal en moutons. «Et l’année dernière, le Sénégal avait exprimé aux autorités mauritaniennes une fourchette de 350.000 moutons pour couvrir les besoins de ses marchés pendant la fête de la Tabaski », écrit le confrère dakarois.

Source : Le Challenger



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mali Actu
Commentaires : 2
Lus : 1211

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • yawonni (H) 09/05/2022 15:36 X

    Cette junte malienne se croit encore à l'épopée de Soundiata Keita. Elle fera reculer le Mali dans un abîme de pauvreté et de sous développement réel.

  • Mohamedene (H) 09/05/2022 15:33 X

    Non ! Il faut arrêter de raconter des histoires. Embargo ou pas voilà plus de 6 ans que le Sénégal passe chaque année une commande au bas mot de 350 000 têtes de bétails. Il faut reconnaitre toute fois l'empressement avec laquelle le ministre sénégalais n'a pas laissé son collègue mauritanien digérer son petit mouton d'Aid Al Fitr (korité), pour se présenter le 2ème jour de la fête. Il faut ajouter que le terrorisme a désorganisé les filières maliens de production et de commercialisation du bétail, avec les gros producteurs peuls qui vivent totalement un calvaire.