22-06-2022 11:25 - Le ministre des pêches et de l’économie annule 14 licences … Circulaire

Le ministre des pêches et de l’économie annule 14 licences … Circulaire

(Al Wiam) - Le ministère des pêches et de l’économie maritime a rendu public lundi dernier, 20 juin courant, une lettre circulaire portant annulation de concessions.

Une mesure qui intervient à la suite du constat du Département des pêches de ce qu’il a appelé « la non mise en exploitation des concessions et la non concrétisation des accords de principe dans les délais requis ».

Le ministère a chargé plusieurs de ses services, chacun en ce qui le concerne, de cette décision d’annulation.

Il s’agit en plus du Secrétaire général du Département, du commandant de la Garde côtes mauritanienne, du directeur général de l’exploitation des ressources halieutiques, du directeur de la marine marchande et du directeur de l’aménagement des ressources et des études.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1450

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Bertrand (H) 23/06/2022 13:08 X

    LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) Arrétez les mensonges. Le secteur de la pêche est majoritairemen,t occupé par les Kory à Nouakchoot et à Nouadhibou. Les hartani et les kory ce n'est pas la même chose. Les hartanis sont des arabes musulmans à 100% et n'ont de pas que la Mauritanie. Beaucoup de kory accumulent l'argent en Mauritanie, mais préfèrent investir au Sénégal et ailleurs.

  • MAURINFO(FRANCE) (F) 23/06/2022 00:36 X

    Vous avez bien raison, @Nyass Saidou Nouakchott , de mentionner ces fraudeurs . La fraude sur l’identité, l’immatriculation et les caractéristiques de navires est une réalité. Le ministre de pêche doit charger les garde-côtes de mener une enquête sur ces navires suspects.

  • Nyass Saidou Nouakchott (H) 22/06/2022 17:12 X

    Le ministre doit également suspendre les licences de navires cités ci-dessous pour infraction, non-respect des dispositions en vigueur et faux documents de bord, il s’agit de : 1. Société- Ahmed yaya : navires espagnols battant faux pavillon mauritanien 2. Société- Ghadda & Wedaddy: navires égyptiens battant faux pavillon mauritanien 3. Société-ahmedna ghailany : navires COMECA battant pavillon mauritanien de longueur 14 mètres et parfois plus 14 m (refus de port balise) 4. Société-Cheikh Chedad : navires COMECA battant pavillon mauritanien de longueur 14 mètres et parfois plus 14 m. (refus de port balise) 5. Société-Med ould ahmed yacoub : navires COMECA battant pavillon mauritanien de longueur 14 mètres et parfois plus 14 m. (refus de port balise) 6. Société-marcello: navires COMECA battant pavillon mauritanien de longueur 14 mètres et parfois plus 14 m. (refus de port balise) 7. Société-fille de marcello : navires COMECA battant pavillon mauritanien de longueur 14 mètres et parfois plus 14 m. (refus de port balise) 8. Société-Salama Bonane : navires COMECA battant pavillon mauritanien de longueur 14 mètres et parfois plus 14 m. (refus de port balise) 9. Société-Abidine Beyrouk : navires COMECA battant pavillon mauritanien de longueur 14 mètres et parfois plus 14 m. (refus de port balise) …..La liste est longue…. Avant l’ouverture officielle de la pêche, le ministère de pêches doit impérativement effectuer des contrôles sur les navires surtout les navires pêche artisanale et pêche côtière

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 22/06/2022 16:41 X

    L’actuel ministre connait tout, pour avoir été directeur de l’E NMP à Nouadhibou pendant longtemps ! Il sait que Nouadhibou vit toujours sous la mafia de la pêche depuis trente ans ! Les jours se succèdent, les régimes aussi mais la pègre reste toujours aux commandes de la pêche ! C’est toujours les mêmes : Ahmed Mouknass , Abbass Bougherbal , Yahefdhou , Meiloud , et la liste est longue ! Mais savez-vous quelle est l’énigme du jour : dans le secteur de la pêche il n’y a pas un seul HARTANI Ou KORY qui opère, ni au sein de la mafia, ni parallèlement !

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 22/06/2022 16:32 X

    Les populations de Nouadhibou meurent de faim et de sous- alimentation, sur la cote la plus poissonneuse du monde ? Pendant qu’il n’y a pas de poisson dans 90 à 99 % des marmites des ménages, des armateurs mafieux font des captures de juvéniles à la pelle , destinées à l’ exportation et la production de farine de poisson et d’huile, qui rapportent des devises étrangères pour les vacances en Europe et l’ acquisitions de villas à Paris ou à Las Palmas ! Quel contraste !