22-06-2022 11:35 - Mauritanie, l’avocate libanaise qui défend l’ex Président Aziz

Mauritanie, l’avocate libanaise qui défend l’ex Président Aziz

(Mondafrique) - La photo du jour en Mauritanie est celle de la charmante avocate libanaise Cendrilla Merhej, qui a rejoint le pool d’avocats en charge de la défense de l’ancien président Mohamed Abdel Aziz, chef d’état pendant dix ans, qui devrait être jugé dans les mois qui viennent. Un article de Moussa Ould Samba Sy...

Une des raisons pour lesquelles Ould Abd Abdel Aziz aurait jeté son dévolu sur cette Bimbo du pays du Cèdre est sans doute son apparence physique peu orthodoxe en terre d’Islam mais aussi l’écho qu’elle pourrait donner à son affaire dans le monde arabe.

D’ores et déjà son arrivée à Nouakchott a fait le Buzz sur les réseaux sociaux et une dizaine de partisans de l’ancien chef de l’État ont fait le déplacement de l’aéroport pour l’accueillir.

Dans une déclaration faite la veille de son arrivée en Mauritanie, l’avocate libanaise a déclaré: « Je suis le dossier de l’ancien président, depuis ses débuts, et je suis convaincue qu’il est innocent et que son dossier porte sur des règlements de comptes politiques locaux et régionaux. »

Un procès cet automne

L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz sera jugé, sans doute cet automne, par un tribunal pour corruption présumée avec onze autres dignitaires de son régime, sur décision du pôle des juges d’instruction en charge des crimes économiques. Le procès pourrait avoir lieu cet automne.

L’ex-président et ses 11 co-inculpés sont notamment accusés de « corruption, blanchiment d’argent et enrichissement illicite ». Faits qui auraient été commis quand il dirigeait le pays de 2008 à 2019.

Parmi ses co-inculpés figurent un de ses gendres, deux anciens Premiers ministres et plusieurs anciens ministres et hommes d’affaires.

La redaction de Mondafrique





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2365

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Adiekodda (H) 22/06/2022 17:38 X

    Son prochain avocat sera un travelo. Comme ça ,notre cher roi des pauvres aura tout tenté pour sauver son butin voir sa peau.

  • hamaodo (H) 22/06/2022 12:41 X

    bof au pays ou la honte ne tue pas ;ou voler mentir et sentir mauvais sont des actes et faits de noblesse de hautes factures;on s'en fout;les vipères se mordent les queues arrivéés a un stade ou elles sont pleines de venin;