23-06-2022 01:03 - Atar : le canal de la mort vient d'ôter la vie d'un enfant (vidéo)

Atar : le canal de la mort vient d'ôter la vie d'un enfant (vidéo)

(Adrar Info) - Pour détourner du centre ville, les eaux de pluie provenant des montagnes et plateaux de l'Est, les autorités publiques ont creusé un canal qui prend son départ du nord est de l'aéroport international d'Atar en direction de la sortie sud de la ville,jusqu'au niveau de la Chelkha déversoir dans la grande batha ( Oued Seguelil ) situé à quelques mètres du poste de contrôle de police.

Ce canal long de 6 km, au lieu de décrire un circuit en pente Nord -Sud, a suivi un tracé rectiligne à telle enseigne que les eaux qui s'y engouffrent restent stagnantes de nombreux jours, le transformant en toboggan pour jeux d'enfants.

Mardi 21 juin, juste après la pluie, un adolescent y a trouvé la mort.

Transformé en dépotoir de déchets, poubelles et cadavres d'animaux, ce caniveau mortel a pris le nom de "canal de la mort".

Il vient s'ajouter à la fosse macabre de Ehel Abdallahi, sise prés de la Daira, dans le quartier de M'Barka Oumara qui, chaque tombée de pluie, engloutit une victime humaine.

Rédaction adrar info





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1285

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hachmi (H) 23/06/2022 08:39 X

    Comme d'habitude en Mauritanie des bonnes idées finissent par rater l'effet escompté à cause de l'absence de suivi et d'évaluation. En effet un tel canal devrait faire l'objet d'entretien, de dégagement des détritus qui le jonchent car utilisé comme une poubelle. D'où le danger de voir des noyades, des infections de toute sorte chez les enfants friands de baignades et de jeux dans ce milieu très insalubre.