13-08-2022 19:03 - Nouakchott : après la pluie, sale temps

Nouakchott : après la pluie, sale temps

Le Calame - Après la pluie, le beau temps dit un adage qui visiblement ne s’applique pas à la capitale mauritanienne qui a enregistré, dans la nuit du 13 aout sa deuxième pluie de l'hivernage 22. Une chaleur estivale envahit les maisons à Nouakchott qui s’est réveillé les pieds dans l’eau.

Un petit tour dans les quartiers permet de constater les dégâts. Les rues et ruelles sont gorgées d’eau, lacs et mares ont conquis les espaces, rendant difficile le déplacement à pieds ou en voiture.

Du coup certains conducteurs préfèrent laisser au garage leur véhicule pour éviter de dangereux nids de poules invisibles sous l’eau. Les taxis deviennent rares et certains profitent pour augmenter leurs tarifs.

A Arafat Mesjid Ennour, de nombreuses familles ont sorti les nattes, tapis et moustiquaires et autres couvertures, complètement mouillés.

Soit les toits ont suinté ou l'eau est rentrée par les parties non couvertes des maisons, soit été est passée par les portes d'entrée. Même au petit matin, certains s’attèlent à vider l’eau infiltrée dans leur demeure.

A Nouakchott, de nombreuses maisons ne sont pas adaptées aux pluies. Beaucoup de pères de familles ont bâti leur maison à la hâte, pressés souvent de rompre d'avec le loyer. Il fallait trouver son toit quitte à l'améliorer ensuite. On en paie le prix pendant les fortes pluies.

Si à Arafat, quartier construit sur une zone assez peu élevé et sablonneux, on imagine les dégâts dans les quartiers de la Sebkha, comme Elmina, Couva, Basra, SOCOGIM, Bagdad, Dar Naim, Ryad et surtout Dar El Beida. Dans ce dernier quartier de Nouakchott sud, des lacs et mares de la dernière pluie ne se sont pas asséchés. Davantage de dégâts en vue.

C’est pour échapper à ces désagréments que nombre de Nouakchottois prient pour qu'il n'y pleuve pas, particulièrement les commerçants qui étalent leurs produits jusque dans les rues et sans abri, ils souhaitent qu'elle aille arroser l'intérieur du pays, au grand bonheur des paysans et des pasteurs, oubliant une sagesse qui dit que tout ce que la pluie détruit, elle le reconstruit de sitôt.

Selon nos informations, le département de M'Bagne qui a accusé un grand retard dans le démarrage de l'hivernage à enregistré, la aussi sa 3e pluie. Les 2 premières ont été espacées de plusieurs semaines. Ainsi, les premiers semis et les pousses d'herbe se sont vite asséchés mettant à rude épreuve le maigre cheptel qui n'a pas transhumé vers le Senegal oriental ou vers le Mali.

On imagine l'espoir que ces pluies ont ramené chez les paysans et éleveurs qui prient pour que l'hivernage s'installe définitivement et se poursuive jusqu'à fin octobre. Amine! Faute de quoi, récolter le Dieri devient hypothétique.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3127

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutaanke (H) 13/08/2022 21:19 X

    Comme dans tous les domaines #chacun pour soi# En attendant la sortie d’un financement pour lutter contre les inondations les organes d’assainissement croisent les bras et abandonnent le peuple à son sort