16-09-2022 15:15 - Les Mauritaniens protestent contre la loi exigeant des cours d’arabe

Les Mauritaniens protestent contre la loi exigeant des cours d’arabe

Newsweek - Les groupes d'opposition ont juré de continuer à protester contre une loi qui, selon eux, menacera l'avenir de la culture non arabe en Mauritanie. Le gouvernement mauritanien affirme que la nouvelle loi, adoptée cet été, est une réforme de l'éducation indispensable.

« [Cela] mettra fin à la détérioration alarmante du système éducatif national », a déclaré le ministre de l'Éducation nationale Mohamed Melainine Ould Eyih au début de l'année lors d'une apparition publique.

La loi votée en juillet demande que les cours du primaire soient dispensés dans une langue vernaculaire locale. Elle exige également l'enseignement de l'arabe aux non-arabophones et d'au moins une langue nationale aux arabophones.

L'Organisation pour l'officialisation des langues nationales (OLAN) a été fondée en mars 2022 et revendique des centaines de membres actifs.

"Au lendemain de la publication par le gouvernement du contenu du projet de loi, nous l'avons trouvé si injuste et si clair sur sa volonté d'entériner le choix de la langue arabe comme langue absolue du pays", a déclaré Dieynaba Ndiom, responsable de la sensibilisation de l'OLAN. "Le traitement que ce projet de loi réserve aux autres langues est tellement vague et minimaliste qu'on a tout de suite reconnu le projet d'arabisation qui a toujours été soutenu par l'Etat."

Quatre langues sont reconnues par la constitution mauritanienne : l'arabe, le pulaar, le soninké et le wolof. Seul l'arabe est officiel et le français est largement parlé. Le mouvement OLAN a protesté contre l'adoption de la loi, certains de ses membres ayant été arrêtés et d'autres blessés lors d'une série d'affrontements avec la police. Il n'était pas clair si des membres des forces de sécurité mauritaniennes avaient été blessés lors des manifestations, pour la plupart pacifiques. Selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, certains manifestants contre la loi ont fait leur entrée au parlement mauritanien lors de l'examen du projet de loi.

"La préservation de la diversité culturelle et linguistique est en jeu. Chacun de nous a le droit de vivre pleinement son identité culturelle, et le projet d'assimilation ourdi par le système mauritanien est criminel et inacceptable", a déclaré Ndiom.

La démographie culturelle de la Mauritanie en fait un pont entre l'Afrique du Nord et l'Afrique de l'Ouest. Cinq grands groupes ethniques composent le pays. Depuis son indépendance de la France en 1960, la cohabitation de ses composantes ethniques a souvent été source de tensions culturelles.

Les politiques linguistiques de la Mauritanie ont toujours été considérées comme discriminatoires par les locuteurs des langues minoritaires. Plusieurs linguistes ont également noté que dans certaines sociétés, une langue ou un dialecte "de prestige" est souvent promu au détriment des autres.

Dans les années 1980, le gouvernement mauritanien a expulsé de force plus de 70 000 membres des groupes ethniques Fulani, Toucouleur, Wolof, Soninke et Bambara.

"La diversité linguistique et culturelle que nous observons aujourd'hui en Mauritanie est un héritage construit au cours des deux derniers millénaires, sous des empires extrêmement puissants qui ont existé sur cette partie du continent", a déclaré Mouhamadou Sy, expert des affaires mauritaniennes et professeur à l'université Johns Hopkins.

Sy souligne que l'identité mauritanienne devrait s'inspirer de plus que des liens culturels arabes du pays. Par exemple, la capitale de l'empire du Ghana, appelée Koumbi Saleh, était située au sud-est de l'actuelle Mauritanie. À son apogée, l'empire du Mali était l'un des plus riches du monde. D'autres empires et États ont également laissé leur empreinte sur le patrimoine culturel mauritanien, a-t-il déclaré.

« De nombreuses langues subsahariennes régnaient sur ce pays bien avant l'arrivée de l'arabe au XVe siècle. Toutes ces langues, y compris l'arabe, sont un patrimoine national et une richesse pour le pays actuel. Contrairement à l'arabisation que l'État a toujours voulu promouvoir au détriment de sa diversité, nous pouvons bien adopter un système multilingue comme celui de la Suisse, qui correspond le plus à notre réalité sociale et historique », a déclaré Sy.

Les militants de l'OLAN ont juré de continuer à sensibiliser à la question. La prochaine manifestation est prévue fin septembre.

Cette histoire a été fournie à Newsweek par Zenger News.









Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Newsweek - USA
Commentaires : 7
Lus : 3989

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • Chenguitien 2019 (H) 17/09/2022 12:09 X

    Tu vois mon petit Pyranha, la Mauritanie est et sera toujours un peuple mixte, noirs et blancs. Il n y aura jamais la destruction de l'une de ses parties n'en déplaise à ceux qui ne prônent que le mal

  • Chenguitien 2019 (H) 17/09/2022 11:59 X

    Dommage que tu te classe dans les plus miséreux extrémistes et tu penses que ça fait avancer ta cause. Tu vois moi, je n'insisterai pas. Les mauritaniens pour moi sont aussi noirs et blancs et rouges. Je déteste les extrémistes noirs et blancs. Te S insultes ne me font ni chaud ni froid

  • Terrier (H) 17/09/2022 04:08 X

    Quand est-ce que ces manipulateurs racistes peuls-sionistes comprendront que la langue arabe est la langue de la majorité dans ce pays ….aucun pays au monde n’enseigne les dialectes locaux dans leurs écoles ( pour parler votre langage chauvin Lol !!! ) !

  • Bertrand (H) 17/09/2022 00:17 X

    De petits ignorants qui servent leur maître bourreau de toujours. S'il est un pays, un peuple qui hait les négro-africains et les méprises se sont bien les français. Mais chez nous on dit que le chien ne suit que celui qui l'étrangle. Allez faire un tour en France vous recevrez une balle dans le dos tiré par un policier a bout portant. Mais la haine que vous portez pour les arabes en Mauritanie vous perdez encore une fois.

  • pyranha (H) 16/09/2022 22:10 X

    Chenguitien,dommage que tu sois adepte de ceux dont la vie n'est ponctuée que de vols ,de mensonges d'ingratitude de razzia l'islam étant une peau dont vous vous habillez alors que la mecreance et l'hypocrisie étant votre véritable culture et votre religion pauvre ingrat.

  • pyranha (H) 16/09/2022 22:05 X

    Chenguitien 2019 le malheureux ça sa voit que tu n'es pas né dans un milieux d'historiens et que ton caractère d'inculte n'a pas favorisé que tu comprennes que si c'était pas les noirs la Mauritanie n'aurait jamais existé et alors tu serais actuellement harakise par le Maroc .C'est une histoire qu'il faut demander à ton petit chef de tribu raciste d'où tu est sorti .Tu ne comprendra jamais que ce sont les noirs qui t'ont hébergé sur cette terre que tu pollues.

  • Chenguitien 2019 (H) 16/09/2022 20:49 X

    Les mauritaniens ne protestent pas, les extrémistes peuls oui. Ah bon, nous devons nous instruire de la Suisse? Haha et quoi encore, nous devons s'unir avec Luxembourg ! Chers extrémistes, je vous signale qu'il n y a pas un mois la Mauritanie est à été revendiquée comme appartenant à un autre pays, PAS UN SEUL D3 VOUS (extrémistes) n'a bougé ses fesses pour dire NON la Mauritanie appartient aux mauritaniens, la Mauritanie est africaine avant les arabes et autres blancs d'Afrique du Nord.