03-12-2022 17:04 - Sénégal : un terminal méthanier en cours de finalisation pour la commercialisation de GNL (ministre)

Sénégal :  un terminal méthanier en cours de finalisation pour la commercialisation de GNL (ministre)

APS - Un terminal méthanier est en cours de finalisation à 10 km des côtes sénégalaises entre Saint-Louis et la Mauritanie en perspective de la commercialisation du gaz que les deux pays exploitent à leur frontière, a indiqué la ministre du Pétrole et des Energies, Sophie Gladima.

“Un terminal pour le projet méthanier est en cours de finalisation à 10 kilomètres au large des côtes entre Saint Louis et la Mauritanie, permettant ainsi la commercialisation du gaz sur le marché international”, a-t-elle annoncé, vendredi, lors de la plénière de l'Assemblée nationale consacrée au vote du budget de son ministère pour l'exercice 2023.

Un terminal méthanier a pour fonctions principales la réception du GNL (gaz naturel liquéfié), son stockage temporaire, sa regazéification et son odorisation.

La société américaine Kosmos Energy est à l'origine de la découverte d'importants gisements de gaz au large du Sénégal et de la Mauritanie, un projet dénommé Grand-Tortue/Ahmeyin (GTA) et mis en œuvre par British Petroleum (BP).

La major britannique a racheté à Kosmos la majorité des parts de ce projet dont la mise en œuvre va faire de la Mauritanie et du Sénégal des producteurs de gaz.

Les champs partagés avec la Mauritanie, au large des côtes, devraient produire 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an à partir de la fin 2023, puis 10 millions de tonnes en 2030, selon les autorités des deux pays.

Sophie Gladima, répondant aux questions des députés sur le projet de Réseau gazier du Sénégal, a expliqué qu'il s'agit d'une structure nationale pour la livraison de gaz et dont les actionnaires sont Petrosen Holding avec 51%, le Fonds souverain des investissements stratégiques (FFONSIS) avec 39% et la société nationale d'électricité (Senelec) dont les parts sont de 10%.

Concernant la promotion du biogaz, Aïssatou Sophie Gladima a annoncé que son département va lancer un programme-test de bio-digesteurs exclusivement dédiés à la zone sud du Sénégal, avant d'assurer que des dispositions contractuelles prévoient des audits réguliers des coûts pétroliers.

La ministre du Pétrole a par ailleurs annoncé qu'un audit du projet Sangomar, du nom de ce bloc pétrolier offshore découvert en 2014 à 90 km du littoral sud sénégalais, vient de se terminer, en attendant celui de GTA, gisement découvert en 2015.

Cet audit “permettra d’avoir une idée très claire des coûts pétroliers avant le début de la production en 2023”, a assuré Sophie Gladima.

Le budget du ministère du Pétrole et des Energies pour l'exercice 2023 a été arrêté à la somme de 313.635.494.056 francs CFA en autorisations d’engagement et 236.835.992.068 en crédits de paiement.

AN/ASB/BK





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1561

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hachmi (H) 04/12/2022 00:17 X

    Vivement que la Mauritanie s'y mette rapidement à la construction de telles structures, pour ne pas dépendre encore de ce pays, car nous ne faisons que participer de façon indépendante et souveraine à cette association d'exploitation des richesses pétrolières et gazeuses.